Vendredi 16 avril 2021 - 11:10

Breaking news

RDC : les leaders de la société civile ont été convié à prendre part à un atelier stratégique sur l'appui aux réformes (2021)
Brand Content

National Democratic Institute (NDI) a organisé du lundi 12 au mardi 13 avril, le deuxième atelier stratégique des acteurs de la société civile sur l'appui aux réformes (2021). Durant deux jours, ces assises ont réuni les leaders des organisations de la société civile, des membres des confessions religieuses y compris ceux des mouvements citoyens.

NDI

Cet atelier avait pour objectif principal, d'accompagner les efforts des acteurs de la société civile sur les stratégies, méthodes et outils en vue d'influencer le processus politique en cours vers les réformes institutionnelles prioritaires.

Les discussions du premier jour étaient axées sur les réformes électorales avec deux panels, alors qu'au deuxième jour, les discussions ont tourné autour des réformes institutionnelles dans la lutte contre la corruption et détournement des deniers publics. Le Bishop Abraham Djamba, a pour sa part conditionné les traitements des candidatures au poste du président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) par les réformes de la loi électorale. Il exhorte les confessions religieuses à ne pas traiter les différentes candidatures à ce poste tant que les réformes envisagées à la CENI n’auront pas encore lieu.

« Les confessions religieuses reçoivent les candidatures mais qu'elles ne les traitent pas étant donné que la loi n'est pas réformée. Sur quelle base vont-elles traiter ces candidatures ? Aujourd’hui alors que les critères ne sont pas encore connus ; demain nous aurons le débat sur la proposition des lois Lutundula. Qu'elles attendent que les critères puissent être clairement définis par le législateur », a déclaré Bishop Djamba au cours de cet atelier.  Maître George Kampiamba, président de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) a, de son côté, annoncé qu'ils vont plaider au parlement pour que soit intégré l'aspect lutte contre la corruption dans le processus électoral.

« Nous avons convenu que nous allons faire de notre référentiel, qui est le cadre qui regroupe l'ensemble de grandes options qui ont été organisées au mois décembre, un cadre de base qui va nous permettre de mener notre plaidoyer au niveau du parlement, et qu'en dehors de ça nous puissions aussi avoir un deuxième positionnement par rapport aux autres textes qui visent des réformes afin de rendre la lutte contre la corruption une réalité dans notre pays. Si nous ne luttons pas contre la corruption, nous aurons jamais de bonnes élections d'autant plus que la grande corruption se réalise à l'occasion du processus électoral à tous les niveaux  », a déclaré George Kampiamba.

Plusieurs autres interventions ont été enregistrées. Parmi celles-ci figurent les interventions du Révérend pasteur Emmanuel Kazadi, Me Fifi Solange, Mr Cyril EBOTOKO et du Prof Florimond MUTEBA, qui ont été axées sur les propositions des priorités et actions au profit de ces réformes  souhaitées.

ND

Le deuxième atelier stratégique des acteurs de la société civile sur l'appui aux réformes-pairs (2021) a connu la participation de plusieurs organisations de la société civile ont été représentées à cet atelier parmi lesquelles ACAJ, la Nouvelle société civile congolaise (NSCC), SYMOCEL, la commission justice et Paix de la CENCO, l'Eglise du Christ au Congo (ECC), Agir pour des élections Transparentes et Apaisées (AETA), l’Association africaine des droits de l'homme (ASADHO) ou encore l'Eglise de réveil.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une