RDC-Ebola : deux premiers guéris sortis du CTE à Butembo
Illustration. Ph. ACTUALITE.CD.

Deux personnes déclarées  guéries d’Ebola ont été libérées du Centre de Traitement d’Ebola (CTE), ce mercredi 3 mars à Butembo (Nord-Kivu). Les premiers vainqueurs de la douzième épidémie sont tous des agents de santé, une infirmière et un stagiaire qui auraient contracté la maladie lors de la prise en charge, en février dernier, de la première patiente d’Ebola à l’hôpital de Matanda.

Ces deux guéris ont été déchargés du CTE de Katwa où ils étaient suivis depuis le 13 février 2021. Ils ont, à cette occasion, reçu des mains du ministre provincial de la santé du Nord-Kivu,  des certificats de décharge, symbole de confirmation de leur guérison. Aussitôt sortie du CTE, la prénommée Nicole a témoigné de la bonne prise en charge des patients au CTE et encourage les malades à se présenter tôt dans les structures sanitaires pour être sauvés.

« Nous disons merci. Ici au CTE-Katwa, ils nous ont bien reçus, ils nous ont bien traités. A tous ceux qui hésitent à se rendre au CTE suite aux diverses rumeurs comme celle du trafic d’êtres humains, nous leur disons que ce n’est pas ça. C’est du pire mensonge.  Ici au CTE on soigne très bien les gens. Si vous avez des malaises, venez bénéficier des soins », a-t-elle déclaré à la presse.

Les délégués des partenaires intervenant dans la riposte contre la maladie à virus Ebola étaient présents à cette cérémonie de décharge. Le ministre provincial de la santé s’est réjoui de ces guérisons.

« Je suis dans la joie, parce que ce n’était pas facile. Nous avons pu installer quelque chose (CTE, Ndlr) pour recevoir nos malades, et voilà que ça fonctionne. Ils sont guéris, ils sont là. Je tiens à remercier tous les prestataires pour cet effort. Au début on nous disait que c’est une histoire inventée, on a inventé un cas, mais voilà que nous avons les nôtres qui reviennent parmi nous et qui sont guéris.  Je demande à la population de Butembo et d’environs de ne pas les stigmatiser. Ils sont prestataires des soins et continueront à prester comme par le passé », a exhorté le ministre.

D’après lui, ces deux guéris seront suivis pendant deux ans.  Docteur Nzanzu Syalita appelle les contacts des cas d’Ebola à ne pas avoir peur d’être suivi et à la population de se dépêcher dans des structures sanitaires en cas d’éventuelles maladies.

« C’est l’occasion de dire à la population qu’Ebola est là. Il faut faire très attention. Surtout quand vous êtes contact, ne fuyiez pas, venez le plus vite possible pour que nous faisions votre suivi et éventuellement si vous présentez un signe nous vous prenons en charge le plus rapidement possible. Plus tôt nous vous prenons en charge, plus nous avons la chance de vous guérir. Ici, c’est l’exemple de ceux qui sont venus tôt et sont guéris », a interpellé le ministre.

C’est depuis le 6 février dernier qu’une nouvelle épidémie d’Ebola a été déclarée à Lubero et Butembo (Nord-Kivu). Il s’agit d’une douzième épidémie dans l’histoire d’Ebola en RDC. Jusqu'à lundi dernier, onze cas positifs ont été notifiés dont quatre décès et deux guéris. Les malades sont pris en charge à Katwa et Masoya, deux CTE jusque-là érigés pour prendre en charge d’éventuels cas. Ils bénéficient d’un traitement à base d’entre autres molécules, Ebanga, ce médicament développé par le docteur Jean-Jacques Muyembe.

Claude Sengenya

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une