Mercredi 28 octobre 2020 - 16:44

Breaking news

Prestation de serment des juges constitutionnels : la présence de Pius Muabilu était « un acte d’un homme d’Etat », déclare son parti
Pius Muabilu, ministre d'Etat de l'urbanisme et habitat/Ph droits tiers

Le bureau politique du Congrès National Congolais (CNC), parti politique de Pius Muabilu Mbayu Mukala, s’est réuni ce mardi 28 octobre, suite à la suspension de son autorité morale de la présidence du regroupement politique Alliance pour l’Avenir (AA/a). M. Muabilu a été suspendu pour avoir pris part à la prestation de serment des juges constitutionnels contrairement au mot d’ordre du FCC dont AA/a, le FCC est membre.

Pour le CNC, la présence du ministre d’Etat, ministre de l’Urbanisme et Habitat était purement pour des raisons d’Etat étant membre du gouvernement.

« A ce sujet, le Congrès National Congolais (CNC) rappelle les personnes remplies d’outrecuidance, qu’il est de principe dans le fonctionnement des institutions de l’Etat que l’on est ministre pour la république et non pour son parti. Il s’en suit que la présence de son autorité morale à la séance de prestation de serment des juges constitutionnels reste un acte d’un homme d’Etat, ceci traduit même l’esprit de l’article 97 alinéa 2 de notre constitution », dit un communiqué du CNC.

Le CNC a également rejeté la décision d’AA/a prise, selon lui, en violation des textes du regroupement et par conséquent elle est « chimérique et sans aucune conséquence juridique ». Ce parti a réaffirmé son appartenance au FCC et n’exclut pas la possibilité de saisir la justice pour « sanction et juste réparation ». Joseph Kokonyangi a, jusque-là, été désigné pour assumer l’intérim.

Ivan Kasongo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une