Mercredi 21 octobre 2020 - 08:49

Breaking news

Lomami : un groupe de jeunes pille un poste de péage à Lubao à la suite d'une journée ville morte
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

Un poste de péage de la direction générale des recettes de Lomami (DGRLO) situé dans la localité de Makole à 7 Km de Lubao centre a été mis à sac lundi dernier par un groupe de jeunes présentés comme partisans du regroupement politique Nouvelle génération pour l'émergence du Congo (NOGEC) de Constant Mutamba, cadre du FCC.

Le ministre provincial des finances de Lomami qui révèle cet acte le condamne et enjoint le responsable de NOGEC en séjour à Lubao, son territoire d'origine, de réparer tous les dégâts causés par ses partisans.

« Des jeunes à la solde du regroupement politique NOGEC ont attaqué et pillé le poste de péage de Makole en territoire de Lubao suite à l'appel à la désobéissance civile et à la ville morte lancé par monsieur Constant Mutamba. J'enjoins monsieur Mutamba de réparer tous les dégâts causés faute de quoi le gouvernement provincial se réserve le droit de saisir la justice », a déclaré dans les radios locales le ministre Timothé Tshite Lukombe.

Une autre réaction est venue de la fédération de l'UDPS Lomami 1 qui accuse Constant Mutamba d'incitation à la haine tribale et à la rébellion et le met en garde.

« La fédération de l'UDPS Lomami 1 condamne les propos tenus par monsieur Constant Mutamba Tungunga du FCC destinés à inciter la population de Lomami à la haine tribale et à la rébellion contre les institutions provinciales. L'UDPS appelle la population à soutenir les efforts du chef de l'État Félix Tshisekedi Tshilombo et avertit qu'elle ne laissera pas faire les fauteurs des troubles d'où qu'ils viennent dans la province de Lomami », a précisé Placide Ngoyi Kiluwe, président fédéral de l'UDPS dans une déclaration ce mardi à Kabinda, chef-lieu de Lomami.

La fédération du parti de Félix Tshisekedi à Kabinda exige en outre des excuses publiques de la part de Mutamba de tous les propos jugés inappropriés.

Arrivé depuis le début de la semaine dernière dans la province de Lomami, Constant Mutamba avait menacé, au cours d'une conférence de presse à Kabinda, d'appeler la population à la désobéissance civile si le Gouvernement central ne s'activait pas à poser des actes dans le sens du développement de la province de Lomami. « Si le Gouvernement central n’arrive pas à trouver une solution rapide pour le développement de Lomami, je vais lancer à partir de la semaine prochaine des actions de désobéissance civile afin de pousser le pouvoir central à agir le plus tôt possible », avait-il déclaré. 

Sosthène Kambidi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une