Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

Le combattants d’Allied democratic forces (ADF) ont intensifié, depuis début novembre, des attaques contre les civils dans le territoire de Beni (Nord-Kivu), causant 40 morts en dix jours. Ce, alors que l’armée a lancé, fin octobre dernier, une offensive d’envergure contre ces combattants.

Samedi, les FARDC ont expliqué qu’elles s’apprêtaient à ouvrir un nouveau front, à partir de la province de l’Ituri, en vue de parvenir au contrôle réel du triangle de la mort (Mbau-Kamango-Eringeti) où se seraient retranchés les combattants pour attaquer les civils.

« Les FARDC avancent sur trois axes au même moment et l’ennemi se sent pris en étau. D’ici là, nous allons actionner le quatrième axe qui est celui de l’Ituri parce qu’il faudrait que tout le monde avance ensemble pour qu’on puisse voir qu’est-ce qui se passe dans le triangle de la mort », a déclaré le major Mak Hazukay, porte-parole des opérations Sokola 1.

Les combattants ont intensifié les attaques dans la partie ouest et nord du territoire de Beni, tuant et enlevant plusieurs personnes notamment à Oicha, Mbau. De nombreux habitants des zones attaquées se sont déplacés, entre autres, vers la ville de Beni et la province de l’Ituri.

Pendant ce temps, l’armée affirme avoir conquis plusieurs bastions ADF dans l’est et sud du territoire de Beni où l’offensive d’envergure se poursuit.

« Aujourd’hui nous avons le contrôle total de la vallée de Mwalika, toutes les positions de l’ennemi sont conquises, nous contrôlons la rivière Talia et ses affluents et dans le centre il nous reste le dernier verrou de l’ennemi qui est Laye. Nous avons livré des combats acharnés pour prendre Kididiwe1, Kididiwe2, Kipe ya yo, P46, les choses se passent très bien. D’ici là, nous allons rentrer fouiller pour autoriser la population à aller visiter. Il y a tout un rouleau compresseur qu’on est en train de dérouler du sud au nord. Il y a un axe qui est dans Mwalika qui progresse, l’autre axe est au centre qui progresse et qui a déjà conquis Mayangose. Il y a un axe nord qui est à Oicha qui progresse et aujourd’hui nous avons déjà pris le contrôle de Mapubu et d’autres positions ennemies », a décrit le porte-parole militaire.

Il y a une semaine, l'armée avait avancé un bilan de 28 combattants tués depuis les grandes opérations. Elle s'était aussi réjouie de son "ascendant" sur la rébellion ADF présente sur le sol congolais depuis 1995. Depuis le début des opérations d’envergure fin octobre dernier, une dizaine de soldats ont été tués et plus de quarante autres dont des officiers supérieurs ont été blessés dans les combats contre ADF, a conclu le major Hazukay.

Yassin Kombi, à Beni

 

 

Vidéo