Catégorie
les jeunes du MS lors de leur marche contre l'invalidation de Jean Claude Kibala à Bukavu

A Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu, la Ligue des jeunes du Mouvement social (MS) a manifesté, ce lundi 17 juin, pour dénoncer l'invalidation du député Jean Claude Kibala par la Cour constitutionnelle. Une manifestation qui a rassemblé plus d’une centaine de militants du parti de Pierre Lumbi.

Les manifestants appellent le président de la République, Félix Tshisekedi, à réagir face aux arrêts de la Cour constitutionnelle dans le cadre du contentieux électoral. 

" Nous vous adressons notre indignation à la suite des arrêts rendus de manière cavalière et arbitraire par l'une des institutions qui devrait prêcher par le modèle et qui serait le thermomètre de la démocratie, laquelle nous qualifions à tort Cour constitutionnelle. Cette Cour ne cesse de ternir l'image de la RDC aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur. Notre mutisme, quant à ce, nous rend tous complices, indignes et non civilisés ", peut-on lire sur le mémorandum de ces  jeunes du MS.

Le gouverneur Théo Ngwabidje a calmé la situation en appelant les manifestants au calme.

" Nous sommes dans une séparation des pouvoirs. Quitte à la justice de faire son travail. Vous avez dénoncé ce qui ne marche pas, selon vous. En attendant rentrez dans le calme", a réagi le gouverneur aux revendications des militants du MS.

C'est la troisième marche organisée dans le Sud-Kivu par le Mouvement social pour dénoncer l'invalidation de Jean Claude Kibala. Les deux premières manifestations avaient eu lieu à Mwenga.

A Kinshasa, une rencontre est prévue ce lundi entre le président de la République, Félix Tshisekedi, celui de la Cour constitutionnelle, Benoît Lwamba, et le procureur général près la même Cour. Des échanges vont se baser sur les invalidations des députés provinciaux, source de tension dans plusieurs villes du pays. 

Justin Mwamba

Vidéo