Catégorie
ACTUALITE.CD

Les militants de l’opposition se sont mobilisés aux abords du bâtiment de la Cour constitutionnelle, depuis le matin de ce lundi 17 juin, dans la commune de la Gombe. Certains brandissent les noms des députés invalidés et d’autres appellent la haute cour à dire le droit en faisant triompher « la vérité des urnes ». Ils viennent assister à la première audience de la chambre spéciale mise en place pour traiter les recours en « rectification d’erreurs matérielles » suite aux arrêts rendus par la haute cour, dans le cadre des contentieux électoraux consécutifs aux élections législatives de décembre 2018.

Une trentaine de députés de l’opposition sont concernés par cette procédure. Un tableau synthétique indicatif a été élaboré par Lamuka pour permettre à Benoît Lwamba, président de la Cour Constitutionnelle, de suivre personnellement ces dossiers.

Sur place, la police a renforcé son dispositif. Un pick-up de la police est arrivé avec au moins 8 policiers à bord.

Berith Yakitenge