Breaking news

Assemblée nationale : l’opposition redoute son musellement après invalidation de ses députés

Lundi 17 juin 2019 - 18:54
Catégorie
Vue intérieure de l'Assemblée nationale de la RDC

Alors qu’il ne figure pas sur la liste des députés invalidés, le député Gratien Iracan de Mouvement social (MS) s’est présenté ce lundi 17 juin à la Cour constitutionnelle pour soutenir  ses collègues de l’opposition qui ont été invalidés. Il redoute le musellement de l’opposition à la chambre basse lors des prises des décisions.

Pour l’élu de Bunia en Ituri, le “manque à gagner” enregistré par l’opposition mettra en mal également sa représentation au niveau des bureaux des commissions et des groupes parlementaires. 

«  Nous devons être solidaire avec les amis. On nous a amputés, l'invalidation des députés joue pratiquement à tous les niveaux. Nous perdons au niveau de vote dans la plénière, au niveau des groupes parlementaires et au niveau des commissions. C’est une perte énorme et dans un pays où nous voulons chercher la démocratie, s’il n’y a pas assez d’opposants, le pouvoir sera déséquilibré. Déjà avec le bureau de l’Assemblée nationale, l’opposition n’est pas représentée, c’est déjà un problème. », a déclaré à ACTUALITE.CD Gratien Iracan .

L’élection des membres du comité des sages et des commissions permanentes de l’Assemblée nationale a été renvoyée à la session extraordinaire suite à la suspension de la participation de l’opposition aux travaux parlementaires.

« En raison de la suspension de la participation de l’opposition aux travaux parlementaires, à l’initiative de votre bureau, l’auguste Assemblée a jugé bon de renvoyer à la prochaine session extraordinaire l’élection, dans un esprit d’inclusivité, des membres des bureaux des commissions permanentes et du comité des sages », avait expliqué Jeanine Mabunda, présidente de la chambre basse du parlement, à la plénière sanctionnant la fin de la session parlementaire du mois de mars, le samedi 15 juin.

L’Assemblée nationale a cloturé samedi 15 juin dernier sa session ordinaire de mars alors que l’opposition n’est pas toujours représentée au bureau de la chambre car elle a rejeté le seul poste de rapporteur adjoint lui réservé.

Bertith Yakitenge

Vidéo