Breaking news

Blocs pétroliers et gaziers : "Il n'est pas question de reculer devant des intérêts autres que ceux de la population congolaise" (Constantin Mbengele)
Mardi 29 novembre 2022 - 21:47
Photo droits tiers
Photo droits tiers

La commission environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable (ETRNDD) de l'Assemblée nationale a apporté son soutien au processus d'appels d'offres des blocs pétroliers et gaziers lancé en juillet dernier par le gouvernement de la République.

À la suite de l'audition du ministre des hydrocarbures jeudi 24 novembre 2022, le député national Constantin Mbengele, président de la commission dit attendre du gouvernement le parachèvement de ce processus et à ne pas céder aux pressions des intérêts autres que ceux de l'État congolais.

"Nous attendons de lui une matérialisation sans faille de la production et de l'exploitation de nos richesses pétrolières et gazières. Il n'est pas question aujourd'hui de reculer devant des pressions, devant des intérêts autres que ceux de la population congolaise, autres que ceux de l'État congolais. Nous voulons que le ministre aille avec le processus de production pétrolière et gazière jusqu'au bout et l'Assemblée nationale à travers la commission de l'environnement est disposée à accompagner le ministre", a déclaré Constantin Mbengele devant la presse à l'issue de l'audition.

Aux préoccupations soulevées par les élus membres de cette commission, Didier Budimbu a obtenu 3 jours (72 heures) pour revenir et répondre. Pour Constantin Mbengele, le secteur des hydrocarbures est un secteur important pour l'économie nationale.

"Il y a le devoir de redevabilité que les gestionnaires ont pour rendre compte à l'opinion nationale et l'opinion nationale est représentée par les députés nationaux qui ont été élus par la population, c'est tout à fait normal que de temps en temps nous puissions avoir un échange d'informations entre ceux qui gèrent au quotidien les choses de l'État et ceux qui représentent la population. C'est un habitué de cette commission, il est tout le temps disponible quand on veut l'interroger sur tel ou tel autre problème surtout que les hydrocarbures sont un domaine très très important de l'économie nationale, surtout que par le temps qui court il y a eu la crise russo-ukrainienne. cCest vrai que le Congo n'a pas été épargné mais elle a été moins sévère que partout dans le reste du monde", a ajouté l'élu de Mweka dans la province du Kasaï.

La RDC à travers Félix Tshisekedi a lancé en juillet dernier les appels d'offres de 30 blocs dont 27 pour des blocs pétroliers et 3 pour des blocs gaziers du lac Kivu. Cette démarche faisait suite aux résolutions des 48e et 62e réunions du Conseil des ministres respectivement le 8 avril et 15 juillet 2022.

A travers cette offre commerciale, la RDC veut exercer son droit de souveraineté à utiliser sa richesse pétrolière pour le développement de son pays, indique la Cellule de communication présidentielle. Estimée actuellement autour de 4 à 6%, l'apport du secteur des hydrocarbures pourrait atteindre 40 % du budget national dans un contexte où les produits pétroliers et gaziers ont flambé à travers le monde suite à la crise russo-ukrainienne.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une