Breaking news

Parc des Virunga: un mouvement des jeunes a saisi Félix Tshisekedi et les ministres sectoriels pour exiger l'annulation des licences d'exploration
Dimanche 13 mars 2022 - 14:30
Photo
Bonaventure Bondo Coordonnateur du MJPE-ASBL/Ph. ACTUALITE.CD

Le Mouvement des Jeunes pour la Protection de l'Environnement (MJPE-ASBL) ont saisi le Président de la République, Félix Tshisekedi, la Vice-Première ministre en charge de l'Environnement et Développement durable, Ève Bazaïba, ainsi le ministre des Hydrocarbures, Didier Budimbu pour demander l'annulation des licences d'exploration dans le Parc national des Virunga octroyées à certaines entreprises.

Dans leur pétition qui s'inscrit dans le cadre de la campagne "Fossil Free Virunga" initié par l'organisation 350Africa.org , ces jeunes demandent également à l'État congolais d'annuler le projet de désaffectation d'une partie du parc des Virunga soit plus de 25% de sa superficie pour l'exploitation du pétrole.

En effet, Le 5 décembre 2007, l’association Dominion petroleum Congo, Soco exploration-production Congo et la Congolaise des hydrocarbures sur le bloc V du Graben Albertine ont obtenue du gouvernement congolais l’ordonnance N°10/044 du 18 juin 2010 portant approbation du contrat de partage. 

Cette ordonnance autorise l’exploration et l’exploitation du pétrole dans les blocs V et IV du Rift Albertin touchant la majeure partie du parc national des Virunga et toutes les limites du lac Édouard.

"En tant que combattante et militante de la protection de l'environnement, je ne peux qu'être contre l'exploitation du pétrole dans le parc des Virunga parce qu'il y a tellement d'impacts qui pourront en découler. Nous devons tous dire non à l'exploitation du parc des Virunga", a déclaré la secrétaire du MJPE-ASBL.

Un appel à conscience de jeunes 

La pétition du Mouvement des Jeunes pour la Protection de l'Environnement correspond avec la troisième partie du rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC).

 Pour Bonaventure Bondo, Coordonnateur de MJPE-ASBL, le rapport du GIEC devrait pousser la jeune congolaise à l'action afin d'exiger des autorités le respect des lois en matière de protection de l'environnement.

"La troisième partie du rapport GIEC martèle sur l'inaction de l'État. Qu'est-ce que nous pouvons faire en tant que jeune ? Qu'est-ce que nous pouvons apporter comme solution ? Nous voulons que chacun soit un jeune conscient, un jeune qui sait la valeur que la RDC représente au monde aujourd'hui et qui veille à ce que la RDC puisse se maintenir toujours sur cap de "Pays-Solution". Voilà pourquoi, j'appelle les jeunes à élever leurs voix pour se faire entendre pour pousser les autorités à l'action", a insisté Bonaventure Bondo.

Situé dans l’Est de la République démocratique du Congo (RDC), le Parc des Virunga est le plus ancien parc national d’Afrique. Le parc fait partie des cinq sites de la RDC classés au patrimoine mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et 

la culture (UNESCO). Il se distingue par son réseau de forêts, de savanes, de rivières, de lacs, de marécages, de volcans actifs et éteints et de glaciers éternels, caractérisés par une biodiversité exceptionnelle. Le parc des Virunga est également réputé pour abriter près de 200 gorilles de montagne en danger critique d’extinction.

Lire aussi: Le parc des Virunga en RDC: des gorilles, mais aussi des rebelles

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une