Breaking news

Covid-19 en RDC : des officiers et agents de la Police se font vacciner après échanges avec le ministre de la Santé
Mardi 7 décembre 2021 - 08:51
Illustration
Photo d'illustration

Le Ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, Dr Jean-Jacques Mbungani, poursuit la campagne de vaccination de masse avec les leaders sociaux. Ce lundi 6 décembre 2021 à Kinshasa, il a échangé avec plusieurs cadres et agents de la Police nationale congolaise sur les bienfaits de la vaccination contre la pandémie COVID-19 qui tend à s'inscrire dans la durée.

Pour le Dr Jean-Jacques Mbungani, il était judicieux d'impliquer les officiers supérieurs de la police dans la sensibilisation pour la vaccination afin qu'ils puissent encourager leurs subalternes à se faire vacciner pour atteindre l'objectif de 40% de la population vaccinées d'ici fin 2021.

"Cette séance d'aujourd'hui, pourrait permettre après d'éventuelles questions de vous permettre et vous outillés  sur le biens fondés de la vaccination contre le Covid-19. Car le défi de l'OMS et de nos partenaires technologiques est de vacciner 40%  du pays d'ici la fin de l'année 2021 et 70% d'ici le milieu de l'année prochaine.", a déclaré le ministre national de la Santé.

Et d'ajouter :

"Nous espérons que l'implication des officiers supérieurs permettra d'augmenter le nombre des personnes vaccinées. Et c'est pour cette raison fondamentale que je suis devant vous afin de vous engager davantage dans la lutte contre le Covid-19 en encourageant vos subalternes à se faire vacciner".

Après le discours du ministre de la Santé publique, Hygiène et Prévention, les panélistes ont répondu aux questions notamment sur les bienfaits de la vaccination, le composant du vaccin, les effets secondaires afin de lutter contre ce qu'ils qualifient "d'infodémie", les fausses informations sur la pandémie Covid-19.

"Nous avons été contents de l'exposé de Monsieur le ministre de la Santé et aussi des experts qui ont essayé de donner certaines informations fiables sur la vaccination. Ils sont entrés en détails sur les effets secondaires mais aussi sur la pathologie. Cela nous a fortifiés, ça nous a aussi édifié parce que certains étaient réticents et avaient des craintes par rapport à la vaccination. À travers cette sensibilisation, nous sommes obligés à transmettre ce message à nos unités sous commandement pour que tous, en bloc, nous puissions recevoir ce vaccin afin d'éviter la propagation de la pandémie",a témoigné le Commissaire Supérieur Sylvano Ngoy, chef de département d'éducation civique à la Direction générale des affaires sociales au commissariat général de la Police.

Photos

Cette activité intervient après la sensibilisation des parlementaires à l'Assemblée nationale et le corps judiciaire devant le Palais de justice.

Contexte

La RDC dispose d'une gamme de vaccin contre le Covid-19. Il s'agit de AstaZeneca (82.151 vaccinés), Moderna ( 13.401 personnes ont reçu leur première dose et 1.669 pour la deuxième dose), Pfizer ( 3.019 personnes pour la première dose et 1.158 pour la deuxième dose au Nord-Kivu et 678 à  Kinshasa) ainsi que Johnson & Johnson (486 personnes ont été vaccinées en dose unique).

Depuis le début de l’épidémie déclarée le 10 mars 2020, le cumul des cas est de 57.911 cas confirmés, dont 57.909 et 2 cas probables. Au total, il y a eu 1.103 décès et 51.102 personnes guéries. 

cette campagne de sensibilisation est organisée grâce à l'appui financier de la Banque Mondiale via l'Unité de Gestion du Programme de Développement du Système de Santé(UG-PDSS) à travers son projet d'Urgence COVID-19,  qui tient au renforcement du système de santé en RDC et à la sensibilisation contre la covid-19.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une