Breaking news

Dossier RAM : les députés FCC annoncent une motion de censure contre le gouvernement Sama Lukonde et étudient la possibilité d’adresser aussi une pétition contre le bureau Mboso
Mercredi 13 octobre 2021 - 17:41
Illustration
Assemblée nationale

Les députés nationaux membres du Front Commun pour le Congo (FCC) ont quitté la plénière de ce mercredi 13 octobre en colère après que leur motion de défiance contre le ministre des PT-NTIC Augustin Kibassa a été rejetée dans le dossier de la taxe RAM (Registre des appareils mobiles). Ils accusent Christophe Mboso d'avoir manigancé pour parvenir à cette fin.

Face à cette situation, ces élus nationaux annoncent qu’ils vont passer à la vitesse supérieure avec notamment le dépôt d’une motion de censure contre le gouvernement Sama Lukonde Kyenge.

« Les députés nationaux du FCC derrière son autorité morale Joseph Kabila Kabange, nous disons que la population n'est pas seule. Nous, le FCC, nous sommes avec vous, voilà pourquoi nous avons vidé cette salle parce que nous n'allons pas participer à cette messe noire. Nous vous annonçons de manière solennelle que nous passons à la vitesse supérieure c'est-à-dire au lieu de voir uniquement le ministre des PT-NTIC, nous allons désormais commencer à récolter des signatures pour une motion de censure contre tout le gouvernement Sama Lukonde et nous allons l'obtenir dans un bref délai et vous serez encore appelé pour voir comment ça va se passer parce que nous comme FCC, nous n'allons absolument pas accepter que cette population soit assujettie de cette manière-là », a dit Didi Manara, président des groupes parlementaires membres du FCC.

Dans le même registre, ils annoncent une pétition contre le bureau de l'Assemblée nationale. 

« D'autre part, après notre réunion, nous allons voir également l'opportunité d'adresser une pétition contre ce bureau qui semble travailler sous le label d'une autre institution alors que notre constitution consacre la séparation des pouvoirs. Nous, au parlement, nous ne sommes pas une caisse de résonance d'une quelconque autre institution. Nous n'allons pas participer à une messe noire, nous avons su qu'ils étaient à l'hôtel du Fleuve Congo où tous ont été soudoyés, chacun a eu son enveloppe et c'est à cause de cette enveloppe là qu'ils sont en train de sacrifier le peuple congolais et nous comme FCC, nous n'allons pas l'accepter, nous sommes avec vous le peuple congolais », ajouté M. Manara. 

La plénière a rejeté la motion de défiance introduite contre Kibasa Maliba, ministre des PT-NTIC en rapport avec la taxe sur le RAM estimant qu’elle est « inopportune alors que l'initiative de la question orale avec débat du ministre était encore en cours de traitement ».

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une