Dossier RAM : les députés FCC demandent avec empressement à Mboso de programmer la motion de défiance déposée contre Kibasa Maliba
Mardi 12 octobre 2021 - 17:21
ACTUALITE.CD

Les députés nationaux membres du Front Commun pour le Congo (FCC) appellent Christophe Mboso, président de l'Assemblée nationale à accorder diligence à la motion de défiance contre le ministre des PTNTIC Kibasa Maliba au sujet de la perception de la taxe RAM (Registre des Appareils Mobiles). Ces élus veulent que la motion soit rapidement programmée et examinée en vue de permettre au ministre de s’expliquer sur cette taxe controversée.

« Pour une motion de défiance contre un membre du gouvernement c'est 50 signatures seulement qui sont requises pour que cette motion soit déclarée recevable, nous sommes allés au double. Nous disons que demain ça sera houleux et nous pensons que le bureau dirigé par l'honorable Mboso Christophe va accorder la diligence nécessaire pour cette motion qui remplit toutes les conditions et le ministre doit en principe partir, parce qu’il fait souffrir la population par cette taxe totalement illégale », a dit mardi 12 octobre 2021 devant la presse le député Didi Manara, président du groupe parlementaire PPRD.

Par ailleurs, les motionnaires dénoncent la résistance affichée par les personnels administratifs de l’Assemblée qui, d’après eux, ne voulaient pas recevoir la motion.

« L'honorable Jean-Marie Bulambo qui est porteur de la motion vient de déposer cette motion en bonne et due forme, mais c'est au forceps que nous venons de recevoir l'accusé de réception. Ils ont totalement refusé de recevoir cette motion et pourtant la motion a rempli toutes les conditions », a dénoncé M. Manara.

La veille, Christophe Mboso, Jean Marc Kabund et Sama Lukonde, respectivement président, premier vice-président de l’Assemblée nationale et Premier ministre ont tenté de convaincre les députés membres de l’Union sacrée à protéger le ministre des PTNTIC et la taxe RAM, mais les vues ne se sont pas accordées. Les députés veulent tout simplement la suppression de cette taxe.

Le dossier RAM a mis en ébullition l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Tous les députés sont unanimes qu’il faut supprimer cette taxe qui appauvrit davantage la population. Plusieurs députés ont qualifié cette initiative du ministère des PT-NTIC de « vol et escroquerie » et ont demandé la démission de Kibasa Maliba. Ce dernier s’est dit « choqué » parce que les élus l’ont qualifié tout au long de la plénière « d’escroc, de voleur ».

Depuis cette plénière, le bureau de l'Assemblée nationale n'a pas toujours aligné la question à l'ordre du jour pour permettre au Ministre des PTNTIC de revenir pour répondre aux préoccupations de la représentation nationale.

Clément Muamba

 

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une