Breaking news

RDC : des professionnels des médias ont pris part à un Forum sur la consolidation de la paix
Mercredi 22 septembre 2021 - 08:07
Forum sur la consolidation de la paix
Formation des professionnels des médias dans le cadre du forum sur la consolidation de la paix

La Division de la Communication stratégique et de l'information publique de la Monusco (SCPID) a tenu ce 21 septembre à Kinshasa, un forum d'échanges avec les médias.

 

"Diffusion par la presse des fausses informations sur la pandémie de Covid-19, la vaccination, la montée de la stigmatisation, de la discrimination et du discours de haine, sources de multiples conflits", tel a été le thème central de cet atelier organisé en marge de la journée internationale de la paix édition 2021.  

En effet, souligne Jean-Pierre Ilboudo, représentant-pays de l’Unesco, « la République démocratique du Congo a connu, depuis les élections présidentielles et législatives de 2018, un regain de discours et messages incitatifs à la haine qui, compte tenu du contexte historique et politique du pays, est préoccupant ». Il a plaidé pour que ledit atelier aboutisse à une grande campagne médiatique qui commencerait dès maintenant jusqu'à la période des élections en 2023, utilisant les réseaux sociaux, les radios communautaires en langues nationales, les médias d'Etat, pour sensibiliser les communautés, les acteurs politiques sur les méfaits et les conséquences du discours de la haine. « En vue de l'instauration de la tolérance, de l'acceptation de la différence, de la compréhension mutuelle, du vivre ensemble en paix ». 

Plusieurs thématiques ont été abordée, notamment, « Discours et messages incitatifs à la haine et identification des termes péjoratifs appropriés utilisés en RDC » par Raphael René Yoho Fils, du BCNUDH et Rose Masala de l’UCOFEM. « Liberté d’expression : droits, limites et responsabilités des médias » ainsi que la « Stigmatisation, discrimination, montée du tribalisme et militantisme dans les médias : obstacles à la consolidation de la paix en RDC », par Gaby Kuba Bekanga (présidente de l’UNPC) et Pepito Dialunda Bila du centre de Monitoring du CSAC. Enfin, Albert Muya Dibaya (Consultant en Infodémie OMS) et Kitumu Mayimona (Professeur à l’Ifasic) ont chacun abordé « le traitement médiatique de la pandémie liée à la Covid-19 et la vaccination en RDC » et « Education aux nouveaux médias, fakenews et fact checking ». 

Les journalistes ont pu relever les réalités de terrain et en ont discuté avec les intervenants. Il s’agit par exemple des différents termes de plus en plus courants dans les conversations entre civils ou dans les discours des hommes politiques congolais « wewas, mina sema, ya ngoin, Demie-Dakar, De père et de mère, … ». Ils ont été appelés à plus de responsabilité et de professionnalisme dans l’exercice de leur métier, à la vérification des informations, à la diffusion des informations crédibles en matière de Covid-19 ainsi qu’à l’usage efficient des réseaux sociaux. 

« Il faut que l’on soit tous ensemble dans cette lutte contre les discours de haine et la désinformation. Nous en tant qu’acteurs internationaux et vous (médias) en tant que principaux acteurs. Être professionnel consiste à être bien formé, bien faire son travail, ne pas céder au sensationnalisme, véhiculer des informations vérifiées. Je souhaite qu’après cette réunion, nous soyons un peu plus fort, plus consistant. » a conclu Christophe Boulierac, Directeur de SCPID/MONUSCO. 

Il faut noter que le thème mondial pour cette journée est « Se relever, pour un monde plus équitable et durable ». Cette activité a été organisée en collaboration de l'OMS, le BCNUDH et l'UNESCO, avec le concours des organes de régulation (CSAC) et d'auto-régulation des médias (UNPC) ainsi que des associations de médias (MILRDC, UCOFEM, AJCP et ACOFEPE-RDC. La même activité a été également tenue à Bunia, Bukavu, Goma et Kalemie.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une