Mardi 29 décembre 2020 - 17:17

Breaking news

RDC : les autorités sanitaires ont identifié une pathologie à la base des vomissements de sang dans un groupement de Walikale 
Visuel service infographie/ACTUALITE.CD

La localité de Shempunu, groupement Waloa Uroba, dans le territoire de Walikale (Nord-Kivu), a signalé depuis quelques jours, une maladie qui a comme principal symptôme le vomissement du sang.

Selon le docteur Yves Tsongo, médecin chef de zone de Kibua, cette maladie est enregistrée dans sa zone de santé, dans l'air de santé de Ntoto, et seulement 2 cas sont connus.

" J'ai envoyé une équipe pour aller investiguer par rapport à cette maladie. Il y a deux cas qui faisaient des vomissements sanglants, mais selon le médecin qui est sur place, il m'a confié que c'est lié à l'ulcère gastrique. Ces deux malades reçus au niveau du centre de santé de référence, ont été stabilisés et sont vivants en ce moment ", a dit à ACTUALITE.CD le médecin chef de zone de Kibua. 

Toujours selon lui, ces vomissements de sang sont dus à la consommation excessive de boissons frelatées. 

" Les gens de cette localité sont habitués à la consommation de la boisson alcoolisée appelée Lotoko. Cette boisson, c'est l'activité principale de toute la population de cette localité. Donc c'est la conséquence de la prise de cette boisson indigène qu'on est en train de fabriquer. Nous sommes en train de sensibiliser la population pour voir comment éviter cette histoire, parce que plus tard ça pourra créer des complications graves qu'on n'arrivera pas à maîtriser ; mais ça sera difficile parce c'est leur activité principale, et elle coûte moins cher que la bière. Donc ce n'est pas une maladie inconnue, parce que la zone de santé organise des surveillances épidémiologiques dans cette localité, et chaque semaine, on évalue la situation avec les airs de santé ", a-t-il ajouté. 

Par contre, Mercy Lukonk Prospère, un habitant de Walikale, affirme que cette maladie a déjà fait une dizaine de cas dont 90% de décès. 

" Dans le groupement Waloa Uroba, cette maladie se caractérise par des vomissements de sang. Nous comptons déjà 10 cas, dont 9 sont morts. J'ai moi-même mené des investigations, dans 3 villages différents : le village de Mera dans la localité de Shempunu, qui a enregistré plus de cas et là où les premiers malades ont commencé ; le village Nsindo dans la localité Banarugisa et le Village Kaweza. La partie où cette maladie se retrouve, il n'y a pas de bons laboratoires pour faire un diagnostic global ", a-t-il affirmé à ACTUALITE.CD.

Lukonk Prospère affirme que la population locale est inquiète et angoissée par peur de perdre un proche des suites de cette maladie. 

Thérèse Ntumba

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une