Mercredi 16 septembre 2020 - 17:50

Breaking news

RDC : Afia Mama a formé des parlementaires sur la prise de parole et la parité
RDC : Afia Mama a formé des parlementaires sur la prise de parole et la parité

L’ONG Afia Mama a clôturé le 14 septembre dernier, une session de formation organisée à son siège à l’intention des élus nationaux. Ces assises ont porté sur l'appui et le renforcement des capacités ainsi que le plaidoyer pour l’amélioration des lois et règlements en faveur de la parité

De plus en plus des methodes sont mises en place pour augmenter le taux de participation de la femme congolaise aux échéances électorales de 2023 et meme dans la legislature actuelle. C’est la raison pour laquelle, lors de son dernier atelier, Afia Mama a réuni en tout 45 personnes, dont 24 parlementaires sur les 25 prévu, 5 hauts fonctionnaires gouvernementaux, 10 membres sociv ainsi que des professionnels des médias. 

Pour Anny Modi, les lois sur la parité ne concernent pas que la femme. Les personnes en situation de handicap, les peuples autochtones et autres catégories de personnes en sont également bénéficiaires. 15 lois ont été identifiées pour d'éventuelles réformes, 2 propositions des lois entamées et des communiqués ont été élaborés par les professionnels des médias. Parmi les deux propositions, il y a notamment celle du député national Dhedhe Mupasa, “en faveur des personnes de troisième âge et sur les Peuples autochtones.” 

“Les défis que nous avons rencontrés dans la mise en œuvre de nos programmes sur le terrain nous ont poussés à revenir sur le plan des plaidoyers pour regarder ce que prévoit le cadre légal. Certains défis étaient du à l’ignorance des lois, l’absence de l’autorité de l’Etat, le manque de vulgarisation des lois ou programmes initiés au niveau tant national que provincial.” précise Anny Modi, Directrice Exécutive de Afia Mama. Et d’ajouter “ C’est sur base de ces défis que nous avons décidé, il y a une année, de faire un travail sur le cadre légal avec les législateurs pour harmoniser ledit cadre légal.”

Le député Dhedhe Mupasa a aussi fait savoir que “les techniques de prise de parole lui ont permis d’améliorer sa communication avec ses électeurs, de concevoir des massages adaptés à leur niveau intellectuel et de captiver leur attention.” 

Cette formation qui a pris environ un an a été organisé avec l’appui de l’Ambassade de France.

Prisca Lokale 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une