Covid-19 : la RDC ouvre au stade des Martyrs de Kinshasa le premier centre de dépistage massif
ACTUALITE.CD

Le premier centre de dépistage massif contre la Covid-19 en RDC a été lancé ce mardi 26 mai au stade des Martyrs à Kinshasa par le secrétaire général à la Santé, représentant le ministre de la Santé empêché. L'ouverture de ce centre est une réponse de l’ONG israélienne Magen David Adom, membre de la Croix-Rouge International, aux besoins logistiques exprimés par le Secrétariat technique du comité multisectoriel de la riposte contre cette pandémie en RDC.

L'objectif est de décentraliser les prélèvements en renforçant le dispositif de détection des cas en vue d’une prise en charge médicale des personnes infectées et la protection des celles qui sont exposées.

D'après les responsables de ce centre, tout prélèvement d’échantillon pour des analyses de laboratoires est d’abord volontaire tant qu’il dépend de celui qui le sollicite, ensuite gratuit en considérant que sa prise en charge est couverte par ce partenariat entre l’Etat et l’ONG israélienne Magen David Adom.

La population kinoise est appelée par les autorités à se faire dépister volontairement pour se protéger de cette pandémie, au regard de l’augmentation du nombre de nouveaux cas constatée ces derniers jours.

Sylvain Yuma Ramazan, secrétaire général à la Santé précise que le candidat au dépistage devra être dans les critères.

" Il y a toujours une sélection. Vous appelez d’abord et au niveau du call center, on va vous poser quelques questions. Si l’on se rassure que c’est important que vous puissiez passer pour être prélevé, là vous aurez un rendez-vous pour passer ", dit-il, ajoutant que, cette mesure “ vise à permettre aux équipes de la riposte de gérer l’affluence de ceux qui vont se prêter à ce dépistage tout en respectant les mesures strictes d’hygiène et de distanciation sociale ”.

Au sujet de l’analyse des échantillons et aux résultats, le secrétaire général à la Santé rassure que, la collaboration se fait étroitement avec l’Institut national de recherche biomédicales (INRB).

" Chaque jour qui passe, l’INRB monte en puissance en terme de capacité de diagnostic. Ce qui est en train d’être fait consiste à faire en sorte qu’il n’y ait pas d’écart entre le temps de prélèvement et le temps de résultats. C’est une équipe conjointe sous la supervision du Secrétariat technique de la riposte contre la Covid-19 ", Précise t-il.

L'appui de Magen David Adom, offre une solution complète de dépistage massif au coronavirus pour la ville de Kinshasa, épicentre de la pandémie.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une