RDC: reprise des activités à l’ISTM-Kinshasa dès ce lundi après les violences à l’UNIKIN
ACTUALITE.CD

Le Comité de Gestion de l’Institut Supérieur des Techniques Médicales - Kinshasa appelle à la reprise des activités dès ce lundi 13 janvier. L’appel intervient quelques jours après les heurts qui se sont produits sur le campus de l’Université de Kinshasa (UNIKIN) entre policiers et étudiants ayant conduit à des dégâts importants. 

La tension était consécutive à la fixation des frais académiques respectivement à 490.000 Fc par an pour les classes de recrutement, et à 485.000 Fc pour les classes montantes. Le gouvernement avait décidé vendredi dernier la suspension des activités à l’Université de Kinshasa: « Celle-ci a pour objectif le rétablissement rapide d’un climat de sérénité nécessaire au bon fonctionnement de cette institution. L’Université ne sera donc pas fermée », dit-il.

Pour sa part, l’Institut Supérieur des Techniques Médicales qui a ouvert ses portes à la rentrée académique 1971-1972, faisait, à l’instar de plusieurs Institutions de Formation Supérieure d’alors, partie de l’ex-Université Nationale du Zaïre (UNAZA). C’est un établissement public d’Enseignement Supérieur et Universitaire de la République Démocratique du Congo jouissant de la personnalité juridique et soumis à la tutelle de l’Enseignement Supérieur et Universitaire. Aujourd’hui, l’ISTM-KIN comporte dix sections à savoir : Sciences Infirmières (SI), Gestion des Institutions de Santé (GIS), Techniques de Laboratoire (LABO), Imagerie Médicale (IM), Kinésithérapie (Kiné), Nutrition-Diététique (N-D), Santé Communautaire (SACO), Sage-femme (S-F), Hygiène et Assainissement (H.A) et Techniques de Pharmacie (T.PH).

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une