Lundi 13 janvier 2020 - 16:42

Breaking news

Lualaba : le cuivre très convoité, le vol des câbles se poursuit sur les lignes haute tension de la SNEL  
Photo ACTUALITE.CD.

Les actes de vandalisme des installations de la société nationale d’électricité (SNEL) se poursuit dans le grand Katanga. Les câbles en cuivre des lignes de transport sont les principales cibles. Les auteurs du vol des câbles en cuivre ont provoqué l'effondrement d’un pylône la semaine dernière dans les encablures de la ville de Kolwezi (Lualaba), sur la route menant à la centrale de Nzilo.

Cette situation a causé bien de perte en énergie pour les villes de Likasi et Lubumbashi mais également le répartiteur de Lualaba qui attend son inauguration a subi des dommages dans sa partie commande des équipements à distance.

« Nous sommes devant un pilonne tombé, c’est parmi tant d’autre vandalisés dans le réseau Snel. Comme vous le savez la plupart des lignes construites par les belges sont en cuivre. Vu que cette matière a atteint une proportion élevée sur le plan économique, tout le monde est en train d’envier le cuivre qui sert pratiquement à faire évacuer l’énergie de centre de production vers la consommation. Ici c’est la ligne 21, l’une des trois lignes qui quittent la station de conversion de Kolwezi et qui amène l’énergie à Fungurume, Likasi, Lubumbashi jusqu’à l’intérieur connexion avec la Zambie. Cette ligne contient la fibre optique qui quitte le répartiteur Lualaba pour la SCK. Ça nous sert à commander à distance », a expliqué le directeur de transport sud de la SNEL, Donatien Ngindu.

C’est notamment dans ce cadre que la délégation de la Snel conduite par le directeur national de transport a rencontré le gouverneur de la province de Lualaba afin de solliciter son implication pour la sécurisation des infrastructures électriques.

« Nous perdons pratiquement 7,5 millions de dollars chaque année que nous perdons par manque à gagner et les travaux que nous faisons pour remplacer les conducteurs et relever les pylônes. Nous demandons tout simplement aux autorités de nous venir en aide pour que ces actes ne puissent plus se répéter », a-t-il ajouté.

La SNEL a, pour pallier à la situation qu’elle qualifie de « fléau et crime économique», commencé le remplacement de ces câbles en cuivre pur par ceux en aluminium, question de décourager le vol, explique la société. Près de 3000 mètres sont déjà volés depuis 6 ans. Pour sécuriser la ligne, outre les forces de sécurité,  les villageois sont mis en contribution. Un budget de 32 millions de FC est alloué chaque mois par la SNEL pour motiver les surveillants. Selon les chiffres avancés par la direction de transport sud de la SNEL Katanga, 26 millions de dollars ont été dépensés durant la période du vol sur les lignes haute tension 41 et 61 (Likasi-Fungurume et Likasi-Lubumbashi). Pour remplacer un pylône, il faudra débourser une somme avoisinant 100.000 dollars et les travaux peuvent durer jusqu’à 6 jours.

Fonseca Mansianga, de retour de Kolwezi

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une