Catégorie
ACTUALITE.CD

Béatrice Lomeya, ministre d’Etat en charge du Genre, a officiellement lancé les 16 jours d’activisme contre les violences faites aux femmes, ce lundi 25 novembre à Kinshasa.

A4

Au cours d’un point de presse, la ministre a précisé que des efforts seront mis en oeuvre afin d’intégrer l’aspect “réseaux sociaux” à cette campagne. Dans le but de remédier au phénomène “Sextape”, devenu récurrent en RDC, la ministre du Genre a expliqué l'ambition de la campagne. “Nous nous battons pour trouver une solution à cela. Il est vrai que ces vidéos balancées sur les réseaux sociaux deviennent de plus en plus nombreuses. Nous avons un chargé des Nouvelles technologies, c'est avec lui que nous allons travailler pour voir comment intégrer la lutte sur les réseaux sociaux.” Pour rappel, depuis quelques jours, des scènes à caractère sexuel sont filmées et publiées sur les réseaux sociaux portant ainsi préjudice à la victime.

Lire : Kinshasa : La mineure de 13 ans avait tenté de se suicider après avoir été victime d’un viol collectif  et Auteur d’une sextape, Heritier Watanabe recherché par la police 

En outre, Béatrice Lomeya a invité toute la communauté congolaise à s’impliquer dans cette lutte dans l’objectif d’atteindre zéro violence faite à la femme en RDC à l’horizon 2030. Pour 2019, la RDC a retenu pour thème “ Jeunesse congolaise, dressez-vous contre la discrimination et le viol". Proposé par l’ONU, le thème retenu au niveau mondial s’articule autour de « Orangez le monde : la Génération Égalité s’oppose au viol ».

La couleur orange, symbole d’espoir et d’un avenir exempt de violence à l’égard des femmes, est associée aux commémorations de l’ONU. Cette dernière est utilisée dans le but d’attirer l’attention sur la nécessité d’enrayer la « culture du viol » ancrée dans nos sociétés, que ce soit en temps de paix ou de guerre, dans nos foyers ou dans nos rues. 

Créée en 1991 par le Centre pour le leadership global des femmes (Center for Women’s Global Leadership), cette campagne permet d’agir de manière stratégique et globale pour la prévention et l’élimination de la violence à l’encontre des femmes et des filles.

Prisca Lokale

 

Vidéo