Breaking news

RDC : “le dossier de 15 millions USD est une occasion en or pour Félix Tshisekedi de prouver sa détermination dans la lutte contre la corruption et le détournement” (VSV)

Mercredi 9 octobre 2019 - 18:40
Catégorie
Photo ACTUALITE.CD.

La Voix des Sans Voix (VSV) encourage le Président de la République Félix Tshisekedi d’user de toutes ses prérogatives afin que les 15.000.000 de dollars américains disparus du Trésor public soient remis dans la caisse de l’Etat.

Dans une interview accordée à ACTUALITE.CD, le Directeur Exécutif de la VSV  Rostin Manketa, pense si le Félix Tshisekedi prend des mesures afin que les 15 millions soient retournés à la Caisse de l’Etat, il prouvera aux yeux du monde sa détermination à lutter contre le détournement et la corruption qu’il présente comme son cheval de bataille. 

« Le Président de la République a fait des nombreuses déclarations sur la lutte contre la corruption et sur la lutte contre le détournement de denier publique. Ce sont des belles déclarations que nous avons tous appréciées mais il ne faut pas qu’on reste aux simples déclarations. Il faut des actions courageuses par rapport à la lutte contre la corruption, contre le détournement de fonds public. Le dossier de 15.000.000 est une occasion en or pour le chef de l’Etat pour prouver  à la face du monde qu’il est déterminé par rapport à la question de la lutte contre la corruption. (…) », a dit Rostin Manketa.

Pour la VSV, le Chef de l’Etat doit répondre aux attentes des congolais qui veulent savoir comment les moyens de l’Etat au risque de constituer une bombe à retardement.

Au cours de son interview accordée aux médias européens, Félix Tshisekedi avait affirmé que selon les informations à sa disposition, il ne s’agissait pas de la corruption mais plutôt d’une retrocommission.

« Selon mes informations, il s’agit non pas d’un détournement de fonds, mais d’une affaire de rétrocommissions. Nous sommes certains que ce n’est pas de l’argent volé au Trésor. En réalité, il y a eu de la maladresse. L’inspecteur général des finances est un peu sorti de sa mission et je l’ai d’ailleurs appelé pour le lui dire, tout en l’assurant de mon soutien face aux menaces inacceptables qu’il a pu recevoir », avait-il déclaré.

Au terme d’une mission de contrôle de paiement des pertes et manques à gagner des sociétés pétrolières effectué du 17 au 31 juillet 2019, l’Inspection Générale des Finances (IGF) avait fait état de :  la disparition d’un montant de 15 millions USD de bonus de l’Etat prélevé sur les revenus des produits pétroliers ; des erreurs de calcul dans la répartition de la créance de 100 millions USD à rembourser, par le trésor public aux sociétés pétrolières, pour compenser le manque à gagner réclamé résultant du gel des prix des produits pétroliers par le Gouvernement. Ce montant était logé à la Raw Bank. 

Le rapport a révélé la réticence de Rawbank à produire les soubassements de retraits de fonds dans le compte ayant logés ce bonus sans réquisition judiciaire, étant donné que ces pièces mettent en cause de tiers. Enfin l’absence de Henri Yav, Ministre intérimaire de l’économie, Président du comité de suivi pour donner des instructions afin que son conseiller chargé des questions financières mette à la disposition de l’enquête de contrôle, les pièces justificatives de l’utilisation de la décote.

Fonseca Masianga