Breaking news

RDC : Le CSAC met en demeure une douzaine de radios et télévisions pour la publicité des "tradipraticiens"

Vendredi 23 août 2019 - 08:44
Catégorie
DR

Le conseil supérieur audiovisuel et de la communication (CSAC) a mis en demeure , jeudi 23 aout, une douzaine de chaines de radios et télévisions de la capitale Kinshasa , qui  persistent dans la diffusion des émissions et publicités des "tradipratuciens", interdites depuis plusieurs mois.

L’organe de régulation des médias dit avoir constaté avec le centre de monitoring des médias qu'une douzaine de chaînes de radios et télévisions "poursuivaient la diffusion de ces programmes interdits"

" Le CSAC leur adresse des mises en demeure de cesser la diffusion et publicité, sous peine de s'exposer à des sanctions , conformément à loi organique et au règlement intérieure du conseil ", indique un communiqué de presse parvenu à ACTUALITE.CD

Ce texte rendait compte de la plénière tenue jeudi. Ledit communiqué renseigne qu'un guide a été produit avec le ministère de la santé pour que tout medias qui veut faire la promotion de la médecine traditionnelle doit avoir préalablement l'autorisation du CSAC.

" Le CSAC rappelle en outre qu'un guide  pour la production et la diffusion  des programmes audiovisuels pour la promotion de la médecine traditionnelle a été produit, par le ministère de la santé avec la participation du régulateur des médias . Ce guide dispose que les émissions liées à la promotion de la médecine tradditionnelle doivent obtenir au préalable le visa du CSAC avant toute diffusion dans le médias ", lit-on.

Le terme "tradipraticien" désigne toute personne connaissant et utilisant les vertus des substances végétales, animales et minérales et dont l’aptitude à diagnostiquer ou à dispenser des soins traditionnels est de notoriété publique", selon le ministère de la santé.

Depuis 2006, un code validé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), réglemente la pratique de cette médecine traditionnelle. 

Interdits d'utiliser le titre de "docteur", les tradipaticiens sont censés s'abstenir  de faire de fausses promesses de guérison.  La vente déambulatoire de leurs médicaments ou la publicité à caractère mercantile sur l'efficacité de ces remèdes sont aussi interdites.

Ivan kasongo

Vidéo