Catégorie
Photo droits tiers

Le commissaire général de la Police Nationale Congolaise (PNC), le général Amuli Dieudonné, a envoyé à Basile Olongo, vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, la demande de confirmation de la suspension du commissaire divisionnaire adjoint Awashango Umiya Vital, directeur des renseignements généraux de la PNC. La confirmation de la mesure de suspension "pourra immédiatement donner lieu à l’ouverture d’une action disciplinaire." 

Il lui est reproché l’interpellation musclée, dimanche 19 mai, de Lambert Mende, ancien ministre de la Communication et des Médias, député national et candidat gouverneur dans la province de Sankuru.

« Je vais porter plainte. Je ne peux pas être brutalisé comme ça par la police de mon pays. Je suis député d’abord. Je suis en session. Je n’ai commis aucun fait infractionnel et un ministre de l’Intérieur va ordonner qu’on puisse me brutaliser ! Il y aura une suite politique et judiciaire », avait dit Lambert Mende sur  ACTUALITE.CD

Pour sa part, Basile Olongo, ministre intérimaire de l’Intérieur, soutient que le député doit être poursuivi.

« (…) Il détient illégalement un produit d’exploitation artisanale. Il affirme qu’il est facilitateur, négociant. Il a toujours fait ça, il continue à le faire et il le fera. Il est en pleine flagrance condamnable. La justice va se pencher sur ce dossier. Il va devoir s’expliquer : pourquoi et comment il détient ce diamant qui ne lui appartient pas mais appartient à l’Etat congolais, obtenu par des creuseurs artisanaux clandestins », a déclaré le ministre ce lundi au cours d’un échange avec la presse.

Lire aussi : RDC : Un diamant de 87 carats au cœur de l’interpellation de Lambert Mende