Vlisco et la DGDA élaborent des stratégies pour lutter contre la contrebande et la contrefaçon en RDC

Photo d'illustration
Séance d'échange entre la DGDA et le groupe Vlisco

Entreprise et marque transgénérationnelle de textile avec plus de 176 ans d'expérience, Vlisco est implantée en RDC et fait face depuis quelques années au risque de contrebande et de contrefaçon. Consciente de la situation, l'entreprise a tenu une séance d'échange ce mardi 28 novembre avec l'un de ses principaux partenaires, la Direction Générale des Douanes et Assises (DGDA), au cours de laquelle des mesures drastiques ont été prises.

"Nous avons eu une discussion très constructive, particulièrement axée sur le problème de la contrebande, en particulier concernant une entreprise néerlandaise très connue, Vlisco", précise Angèle Samura, ambassadrice des Pays-Bas en RDC, qui a participé à la discussion aux côtés du Directeur Général de la DGDA, M. Bernard KABESE, du PDG du Groupe VLISCO, Perry OOSTING, et de la Directrice régionale de Vlisco Congo, Mme Edwine ENDUNDO, dans les locaux de la Direction Générale des Douanes et Assises à Kinshasa.

L'une des stratégies consiste à renforcer les capacités du personnel douanier afin que l'identification des produits contrefaits soit plus efficace. Il est essentiel de distinguer le faux du vrai. La partie Vlisco fournira une série de signes distinctifs et reconnaissables pour permettre aux agents de douane sur le terrain d'identifier les produits contrefaits, a souligné M. Bernard KABESE, directeur général de la DGDA.

Photo

Par ailleurs, une stratégie fondamentale prévoit le renseignement et l'échange d'informations. Des canaux visant à prévenir ces pratiques seront mis en place, une démarche qui n'est pas nouvelle entre les deux partenaires, leur collaboration remontant à 2011. L'objectif est de protéger non seulement la marque Vlisco, mais aussi les clients de Vlisco en RDC.

"Nous avons tenu une réunion très productive avec une feuille de route claire pour les prochaines semaines. Nous attendons de la DGDA qu'elle poursuive le partenariat initié en 2011 de manière encore plus efficace, avec un plan d'action actualisé du comité de suivi et des évaluations régulières en vue d'une protection efficace de la marque Vlisco en RDC", a assuré Edwine Endundo, directrice régionale de Vlisco Congo.

Elle a ajouté : 

"Nous attendons de la douane qu'elle nous accompagne dans la sensibilisation des exportateurs de produits contrefaits, mais aussi dans la mise en place d'opérations coup de poing visant à protéger le consommateur congolais et tout le réseau de distribution de Vlisco Congo. Des équipes sur le marché détiennent des informations précieuses et critiques, qui seront bientôt transmises à la DGDA en vue de poursuites pénales."

Les tissus Vlisco incarnent un héritage et une signature créative multiculturels, marquant la rencontre de la beauté, du luxe et du savoir-faire industriel. De nombreux motifs sont aujourd'hui considérés comme des trésors culturels et ont reçu des surnoms affectueux et des significations spéciales de la part des marchands d'Afrique centrale et occidentale.

Emmanuel Kuzamba