Haut-Katanga : Voici comment l’anticipation de Daniel Aselo a évité un bain de sang à l’Assemblée provinciale (Tribune)
Mercredi 29 juin 2022 - 20:02
Illustration
Photo d'illustration

Pour avoir anticipé les affrontements entre deux ailes rivales de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo au sujet de l’élection du Vice-Président de l’assemblée provinciale du Haut-Katanga, le ministre de l’Intérieur Daniel Aselo Okito mérite toute la reconnaissance des députés provinciaux et de la population lushoise.

En effet  ayant appris que le député juvenal Kitungwa était en passe de rafler le poste de vice-président de l’assemblée provinciale, un autre groupe de l’UNAFEC opposé à son camp et qui lui reproche de vouloir reprendre le poste du parti au sein de cet hémicycle sans aucun mandat dudit parti avait déjà apprêté des machettes, des bidons d’essence et d’autres armes blanches en vue de semer les désordres à la plénière prévue mardi 28 juin 2022 pour l’élection du Vice-Président. 

N’eût –été le télégramme salvateur du Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur Daniel Aselo Okito qui a suspendu les séances plénières, l’assemblée provinciale du Haut-Katanga allait être ce mardi 28 juin 2022 le théâtre des affrontements sanglants entre les deux ailes rivales de l’UNAFEC.

Des échos qui nous parviennent du parti nous démontrent clairement qu' « Outre le poste de vice-président de l’assemblée provinvciale , l’Unafec reproche à Juvenal Kitungwa une forte collaboration avec Moise Katumbi chapwe en vue d’un rapprochement entre l’Unafec et Ensemble pour la République » . Les mêmes sources nous renseignent « le testament politique de feu Baba Gabriel Kyungu wa Kumwanza penchent en faveur d'un soutien inconditionnel de l’Unafec à Felix Tshisekedi et non pas faire allégeance à Moise Katumbi"  

L’opinion a encore bonne souvenance des images du mois d’avril dernier où ces mêmes ailes opposées se sont affrontées et ont même brûlé l’effigie du chef de l’Etat Félix Tshisekedi à la commune Kenya tout en incendiant plusieurs boutiques des paisibles citoyens 

Heureusement, c’est le cas de le dire le ministre de l’intérieur  Daniel ASELO qui suit ce dossier de près a agi à temps pour éviter un bain de sang à Lubumbashi.

Et ce n’est pas la première fois que cet hémicycle aurait vécu un tel scenario avec ce parti, l’opinion a encore dans sa mémoire l’agression en pleine plénière de Feu Antoine Gabriel Kyungu en 2010 par deux députés provinciaux qui ont été à leur tour blessé par une bande de la Jeunesse de l’UNAFEC.

James Kabwe  Analyste politique et Chercheur Indépendant en sciences politiques et Administratives.

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une