RDC-Rwanda: pour Emmanuel Ilunga, il n'est pas encore temps pour déclarer la guerre avec toutes ses conséquences économiques et juridiques
Jeudi 23 juin 2022 - 15:35
Illustration
Emmanuel Ilunga Kasongo Ngoie, Président de l'ARP

Emmanuel Ilunga Kasongo Ngoie, Président de Action Républicaine pour le Progrès (ARP), s'insurge contre l'agression de la République démocratique du Congo par le Rwanda à travers les combattants du M23. Il estime que le pays de Paul Kagame a trahi tous les efforts de fraternité et de bon voisinage entrepris par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

En tant que Chef d'entreprise, il est d'avis qu'il faut faire la guerre à l'ennemi, le régime expansionniste de Paul Kagame et ses collaborateurs, afin de préserver l'unité nationale et tout le territoire congolais mais insiste qu'il faut épuiser, pour l'instant, toutes les voies diplomatiques.

Emmanuel Ilunga Kasongo Ngoie explique que la déclaration aura des conséquences juridiques mais aussi économiques. 

"Le Rwanda a toujours eu des velléités d'expansion de son territoire. Le Rwanda a toujours heurté  notre sens de l'unité nationale. Moi je comprends bien les efforts du chef de l'État qui cherche à tout prix la diplomatie dont il se bat depuis toujours. Aujourd'hui, je ne crois pas que la majorité des Rwandais soient d'accord avec la démarche de Paul Kagame. C'est un petit groupe des dirigeants rwandais qui pour leurs ambitions veulent la politique d'expansion. Ils ont trahi toute la démarche du Président de la République. La Communauté internationale est saisie. Le Président de la République a fait tout ce qui est en son pouvoir pour ne pas déclarer la guerre parce que si on déclare la guerre tout le territoire national sera en guerre. Nos frontières seront fermées. Il y a des gens qui veulent que le Président déclare la guerre et pourtant il y a des conséquences juridiques. Donc, tous les commerces seront à terre et l'économie de notre pays va en pâtir. Donc, il privilégie la diplomatie ce qui est bien d'ailleurs", a déclaré le Président de l'ARP au cours d'un point de presse organisé ce jeudi 23 juin  à Kinshasa.

" Je reste convaincu qu'aujourd'hui, déclarer la guerre au Rwanda serait trop précipité. Je n'ai pas dit que ce n'est pas la bonne idée. Ce sera trop précipité parce qu'on a pas tout tenté. Si on tente tout ce qui est à notre pouvoir, au pouvoir de notre institution, à ce moment-là, si la guerre est la seule voie par laquelle on doit retrouver la paix. Il sera nécessaire de mobiliser toute la population pour la faire", a-t-il ajouté.

Par la même occasion, Emmanuel Ilunga Kasongo a annoncé une initiative en cours pour appuyer matériellement l'armée nationale en lui dotant de 3 drones achetés en Turquie.

"Au nom de beaucoup des Congolais qui sont à l'extérieur, nous sommes en train d'engager une démarche pour collecter des fonds pour acheter des drones en Turquie pour notre armée. Il nous faut 15.000.000 de dollars pour 3 drones de manière à surveiller notre territoire. Nous contactons beaucoup de congolais, nous avons écrit à l'état Major et dès que nous aurons la réponse. Nous allons ouvrir un compte soit l'argent sera viré dans le compte des FARDC. Parce que le seul moyen par lequel nous pouvons appuyer l'armée c'est d'abord le moyen psychologique. Nous sommes prêts à aider matériellement les enfants des militaires tombés au front", a-t-il poursuivi.

Le M23, le mouvement rebelle à prédominance Tutsi, a repris les hostilités contre les troupes de la RDC en novembre 2021. Depuis, de multiples escarmouches ont eu lieu avec les forces armées congolaises dans la province du Nord-Kivu. Au moins 23 civils ont été tués et 16 blessés, et de nombreux autres ont été déplacés de chez eux. Parmi eux, trois enfants ont été tués lorsque leur école a été bombardée par des combattants du M23.

Auguy Mudiayi 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une