Breaking news

Abbé Nshole sur la candidature écartée de Cyrille Ebotoko : « nous avons pleinement confiance en lui, on a voulu vider un prétexte »  
Mardi 3 août 2021 - 06:59
Cyrille Ebotoko, candidat de la CENCO à la CENI
Cyrille Ebotoko, candidat de la CENCO à la CENI

Le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO), abbé Donatien Nshole, s’est expliqué, ce lundi 2 août, sur la démarche de l’église catholique, qui a accepté d’écarter le dossier de son candidat Cyrille Ebotoko en plein processus de désignation du candidat président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Au cours d’une conférence de presse, abbé Nshole a fait savoir que la CENCO n’avait pas cru aux allégations selon lesquelles Cyrille Ebotoko serait aussi impliqué dans les tentatives de corruption. Au contraire, le SG de la CENCO note que l’église catholique a accepté d’écarter la candidature de son représentant afin, selon lui, de faire l’équilibre pendant les tractations des confessions religieuses.

« Pour le candidat, il y a quelqu’un qui dit : un des chefs m’a dit. Citez son nom, il n’a pas voulu citer alors que pour les autres, nous avons cité, c’était clair. On a compris que c’était une stratégie pour le mettre dans le même sac afin de sauver le candidat x. Dans ce cas-là et pour ne pas donner l’impression que nous, nous ne voulons pas de x au profit de y, que tous les deux partent », a expliqué Abbé Donatien Nshole.

Pour l'abbé Nsholé, Cyrille Ebotoko reste leur digne fils.

« Nous avons pleinement confiance en lui. C’est un homme qui a toujours notre confiance. Ce n’est pas qu’on a cru à ce qu’on a dit, mais on a voulu vider un prétexte », a-t-il conclu.

Dans sa lettre-invitation aux confessions religieuses pour la reprise des travaux, Monseigneur Marcel Utembi Tapa, président de la CENCO, avait fait état de deux candidats (X et Y) qui posaient problème. Il avait demandé à ses collègues de les écarter et de proposer d’autres noms. Selon les informations de ACTUALITE.CD, il s’agit de Denis Kadima et de Cyrille Ebotoko. Pour ce dernier, il a été fait mention des tentatives de corruption par deux chefs religieux. Pour la CENCO, n’importe quel candidat passe sauf Denis Kadima. Si son expertise est reconnue par tous, les catholiques ont estimé néanmoins qu’une main noire politique est derrière son dossier. Ils sont même allés plus loin au cours de dernières plénières pour citer des cas de tentative de corruption dans lesquels Denis Kadima serait impliqué. 

Lire ici : RDC-CENI: Ebotoko sacrifié par les catholiques qui tiennent absolument à écarter Kadima 

Japhet Toko

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une