Jeudi 13 mai 2021 - 20:36

Breaking news

Trouble en marge de la fin du ramadan à Kinshasa: Christophe Mboso demande au Gouvernement de sanctionner sévèrement tous les coupables
Christophe MBoso/Droit tiers

Le Président de l'Assemblée nationale Christophe Mboso a condamné les incidents survenus lors de la clôture du ramadan entre deux tendances de l'islam ce jeudi 13 mai 2021au Stade des Martyrs de la Pentecôte. 

Dans sa communication, Christophe Mboso demande au Gouvernement de la République de sanctionner sévèrement tous les coupables.

"En attendant le rapport des services compétents sur les incidents qui se sont  déroulés au stade des Martyrs, l’Assemblée nationale désapprouve les actes posés par les membres d’une certaine religion ce matin au stade. Nous demandons à notre gouvernement de sanctionner sévèrement tous les coupables. Nous avons besoin de la paix à Kinshasa et sur l’ensemble du territoire national", a dit en substance le speaker de la Chambre basse du Parlement lors de la plénière.

Ce jeudi c’est la fête musulmane de l’Aïd El Fitr marquant la fin du jeûne du mois de ramadan. A Kinshasa, elle est marquée par de vives tensions entre deux camps islamiques opposés qui ont occasionné des troubles au stade des Martyrs où un rassemblement était prévu pour célébrer la fête.

Le bilan est très lourd dans les rangs des forces de l’ordre. Une policière est entre la vie et la mort. 46 autres sont blessés dont 8 dans un état critique. Plusieurs autres sources renseignent le décès d’un policier. 11 véhicules de la police sont endommagés dont une incendiée.

Parmi les civils, la PNC dénombre 4 blessés, 12 véhicules détruits dont 3 véhicules brûlés. 34 personnes ont été interpellées.

A lire aussi : Heurts en marge de la fin du ramadan à Kinshasa: un procès en flagrance se tiendra ce vendredi à Kinshasa

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une