Sud-Kivu : un militaire décède suite à la justice populaire à Baraka
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD

Un militaire des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) est décédé ce  mercredi 13 janvier à Baraka, dans la province du Sud-Kivu de suite des blessures après une justice populaire.

Selon le commandant de la Police Nationale Congolaise dans le district  de Fizi, le colonel  Musuhuke Djuma qui confirme cette information, le défunt fait partie d'un groupe de trois militaires de la 3301ème régiment accusaient des tracasseries de la population à Baraka.

"Celui qui est mort à l'hôpital de Baraka est un militaire de 3301ème régiment basé à Mukera. Il est mort ce mercredi car il suivait des soins médicaux à l'hôpital de Baraka après avoir été tabassé par les hommes en colère qui l'avaient appréhendé lorsqu'il exécutait avec ses amis leur salle besogne. Ils ont quitté Mukera au nombre de  trois militaires avec une arme pour venir opérer ici à Baraka. Nous avons attrapé deux mais l'un était au point de mourir suite aux coups qui lui ont été administrés par les habitants en colère. L'un est emprisonné, l'autre a pris fuite. Ces militaires ont travaillé à Baraka pendant 10 ans donc ils étaient déjà comme des chefs coutumiers et ils maîtrisent mieux cet endroit", a-t-il déclaré à ACTUALITE.CD

Et d'ajouter :

"Nous mettons actuellement toutes nos stratégies en marche pour démanteler ce réseau des malfaiteurs qui veut ternir l'image des services de sécurité. Nous appelons toujours la population à la dénonciation. La paix est l'affaire de tout le monde. Nous leur demandons toujours de bien collaborer avec nous lorsqu'ils trouvent quelque chose qui ne va pas".

Par la même occasion, la société civile appelle la population à collaborer avec les services de sécurité.

Lubunga Lavoix, à Baraka

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une