Mercredi 20 mai 2020 - 13:01

Breaking news

Baisse des prix des denrées alimentaires : réactions au marché de Somba Zigida
Baisse des prix des denrées alimentaires : réactions au marché de Somba Zigida

Un dépôt a été ouvert ce 20 mai au sein du marché Somba Zigida pour la vente des produits de premières nécessité. Initié par le ministère de l’économie, son objectif est de vendre à des prix abordables. 

Baisse des prix des denrées alimentaires : réactions au marché de Somba Zigida

13 heures 30 minutes à Kinshasa, l’équipe du dépôt “Codidis” a déjà installé ses marchandises en face de l’Aéroport de Ndolo. A l'intérieur, des sacs des maniocs secs au prix unitaire de 46.000 francs congolais, des sacs de farine de manioc de 10 kilogrammes à 12.000 Fc, sacs de semoule 25 kilogrammes à 28.000 Fc, farine de maïs 25 kilogrammes à 26.000 Fc, des sacs de braises à 27.000 Fc, 25 litres d’huile de palme à 25.000 Fc, un bac de tomates pommées à 30.000 Fc, des bottes des ciboulettes à 15.000 Fc et des sacs de gingembres à 60.000 Fc. 

Réactions des kinoises 

A l’entrée du dépôt, des dizaines des femmes vendent des haricots, de la farines de maïs, des tomates et du gingembre. Quelques-unes ont donné leurs points de vue à propos des produits vendus. « C’est une bonne initiative. J’ai également vu des bons produits. Cependant, les prix sont presque identiques à ceux des entreprise opérant dans le marché Somba Zigida. Normalement, étant donné que ce sont des produits vendus par le gouvernement congolais, ils devraient être fixés à des prix plus bas. Il y a juste une différence moyenne de 2.000 francs congolais,» déclare une vendeuse des haricots verts.

Baisse des prix des denrées alimentaires : réactions au marché de Somba Zigida

Jacquie est plus explicite, elle propose un prix réduit pour chaque produit. « Nous sommes dans une période de crise, ces montants sont très élevés pour une famille en confinement. Le sac de manioc devait au moins être vendu à 30.000 Fc, 25 Kg de semoule à 18.000 Fc, 25 Kg de mais à 15.000 Fc, 10 Kg de manioc à 8.000 Fc, le sac des braises à 20.000 Fc, le bac de tomates à 20.000 Fc.»

« Nous achetons des sacs de gingembre en provenance du Bas-Congo à 55.000 francs pour les revendre à nos clients. Si au moins ces sacs étaient fixés à 50.000 Fc, ils nous auraient faciliter le commerce,» affirme Josiane, vendeuse à Zigida depuis une 10 ans.  

14 heures, c’est le lancement officiel de la vente de ces produits alimentaires. A cette occasion, Acacia Banduboa, ministre de l’économie nationale a adressé un message aux femmes vendeuses et au public. Elle a invité les vendeuses « à l’achat des produits pour  les 

revendre, sans fixer des prix exorbitants. » Au public « de respecter les gestes barrières pour éviter toute contamination et propagation du coronavirus.» 

Baisse des prix des denrées alimentaires : réactions au marché de Somba Zigida

Si les trois vendeuses s’opposent aux prix fixés, certaines acheteuses pensent que ces prix sont bénéfiques pour une consommation familiale plutôt qu’une revente. Florence Lukusa et Nadège partagent cet avis. Elles s’expliquent « c’est à travers les médias que j’ai appris l’ouverture de ce dépôt. J’ai acheté un sac de semoule, un sac de braises et un sac de manioc sec. C’est une première provision que je fais pour ma famille en cette période.» A Nadège d’ajouter « si chaque famille kinoise peut se procurer ces aliments, ce serait une bonne chose. Les prix ne sont pas assez différents de nos prévisions habituelles ».

De nouveaux dépôts vont également s’ouvrir dans les marchés de Matete, de la Liberté et de l’UPN ainsi que dans les autres provinces. Depuis le début de la pandémie Covid-19 en RDC, Kinshasa reste l’épicentre de la maladie avec 1511 cas confirmés positifs.

Prisca Lokale

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une