Kasaï-Mweka : une quarantaine de maisons incendiées près de Kakenge à la suite d'une bagarre entre un militaire et agents de sécurité
Photo ACTUALITE.CD.

Quarante-deux (42) maisons ont été incendiées ce mardi 31 mars dans le village  Makopo, groupement Tshiabusombe, à 26 Kilomètres de la cité de Kakenge en territoire de Mweka (Kasaï), a-t-on appris. 

« Tout est parti de l'arrestation de deux garçons qui convoyaient le vélo d'un militaire avec la nourriture à Makopo par les agents de l'ANR. Les jeunes garçons sont rentrés rapporter ce qui leur était arrivé au militaire qui venait à pieds du village Mpempe à 3 Kilomètres de Makopo. Lorsque le militaire s'est présenté,  les agents de l'ANR l'ont battu et blessé à la tête au moyen de la machette. Informés, les habitants du village Mpempe d'où est originaire le militaire sont arrivés au village de Makopo et ont incendié quarante-deux maisons, un moulin et un dépôt des maïs et arachides en représailles », témoigne un journaliste basé dans la région.

Ce dernier précise que deux agents de l'ANR dont le Chef de poste de Makopo sont aux arrêts à la police à Kakenge et le militaire,  un lieutenant du nom de Jean Mulumba Shabanza du service d'éducation civique, patriotique et d'actions sociales (SECA), en provenance de Kinshasa pour consoler sa famille endeuillée, a,  lui été admis aux soins à l'hôpital de Kakenge.

Les autorités administratives de Kakenge confirment l'incident et disent s'être rendues ce mercredi 1 avril à Makopo pour des enquêtes. Pendant ce temps,  le village Makopo s'est vidé et la population a trouvé refuge pour une partie en brousse et l'autre partie à Kakenge.

La cité de Kakenge située à près de 200 kilomètres à mi-chemin entre Kananga au nord et Mweka, avait été gravement secouée en 2018 par les affrontements entre deux communautés dont l'une avait fait recours aux miliciens Kamuina Nsapu.

Sosthène Kambidi

 

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une