Catégorie
Ph. Frank Asante  / ACTUALITE.CD

 

Une petite accalmie s'observe dans le territoire de Djugu depuis les dernières attaques qui ont été signalées dans ce territoire qui partage ses limites avec le chef - lieu Bunia.  Notre envoyé spécial à Djugu, Franck Asante a recueilli  quelques impressions des habitants.

 

"Nous félicitons l'armée pour le travail abattu, en tout cas, actuellement nous sommes à l'aise malgré nos frères et sœurs qui ont été tués par ces inciviques, c'est le moment où l'État congolais doit encore multiplier ses appuis auprès des services de sécurité notamment les forces loyalistes pour éradiquer définitivement cette milice", estime Joseph Lokana. habitant de Kpandroma.

 

"C'est une surprise vraiment de passer un mois sans être attaqué par les ennemis de la paix, cela nous rassure que l'armée fait bien son travail et nous espérons que Ngoudjolo et sa bande sera neutralisé d'ici peu, d'ailleurs nous ne voulons même pas une négociation entre cette milice et le gouvernement congolais car un criminel doit subir la rigueur de la loi",  indique Marie Mave,  habitante du village Buba.

 

"C'est vrai notre village n'a pas été attaqué mais on vivait dans des psychoses, nous avons reçu beaucoup de déplacés internes ici.  Avec cette accalmie les uns commencent à regagner leurs villages respectifs en espérant pour leur sécurité, l'État doit maintenant maintenir cette allure pour une paix durable dans notre territoire", déclare pour sa part, Jackson Malo, habitant du même village.  

 

Les dernières attaques ont lieu le 18 septembre dernier dans 3 localités différentes notamment le site de déplacés internes de Bluka Ndo, localité Ndooki et Pkatiz , causant 12 morts. Plusieurs  personnes avaient également été enlevées.   Vendredi 18 octobre dernier, trois chefs de groupement notamment Zabu et Buba, tous dans le secteur de Walendu Pitsi, ont signé un acte d'engagement contre "les ennemis de la paix" dans ce territoire.

 

Vidéo