Breaking news

RDC : la nouvelle Politique Nationale de l’Aide du gouvernement présentée au groupe de Coordination des partenaires
Jeudi 29 septembre 2022 - 20:47
Photo d'illustration
Photo d'illustration

Crispin Mbadu, Vice-Ministre du Plan a échangé ce jeudi 29 septembre 2022 avec les Ambassadeurs, les Chefs de Coopération et les partenaires techniques et financiers réunis au Groupe de Coordination des partenaires (GCP). À cette occasion, il a exposé la vision du gouvernement de la RDC sur la nouvelle Politique nationale de l'Aide (PNA). 

Cette PNA définit le cadre de pensée et la vision de coopération au développement du Gouvernement dans laquelle s'emboîte le Plan Nationale Stratégique de Développement (PNSD) dont la vocation est plus opérationnelle. 

"Il me revient de porter à votre connaissance que la Politique Nationale de l’Aide a été adoptée le 1er juillet dernier en Conseil des Ministres. Le processus de vulgarisation a été également amorcé pour permettre une plus large appropriation depuis plus d’une semaine.En effet, ce processus de vulgarisation aura trois phases. La première s’exécutera dans 6 provinces (Kinshasa ; Haut-Katanga ; Lualaba ; Tshopo ; Nord-Kivu et Sud-Kivu). Concernant la deuxième et la troisième phase, nous avons lancé un processus de mobilisation des ressources additionnelles pour couvrir en deux temps les provinces restantes", a fait savoir Crispin Mbadu dans sa communication.

Et de poursuivre :

"En ce qui concerne les mécanismes de la mise en œuvre de la Politique Nationale de l’Aide, je voudrais vous rassurer que le projet de Décret instituant le Comité de Coordination et d’Orientation de l’Aide au Développement, ou « CCOAD » en abrégé, reste toujours d’actualité et fait partie des priorités du Ministère du Plan. En effet, le CCOAD reste pour le Ministère du Plan, une grande opportunité qui permettra la mise en place d’un dialogue permanent entre les Autorités de la RDC et les Partenaires sous la direction du Chef du Gouvernement. Ce cadre saura apporter de manière prompte, des solutions aux problématiques constatées en termes de coordination de l’aide.Comme vous le savez, le Projet de Décret l’instituant a déjà été discuté et adopté en Commission ECOFIN et se trouve actuellement au sein de la Commission des Lois pour examen".

Il a invité les partenaires techniques et financiers à aligner leurs appuis sur les priorités de développement telles que contenues dans le programme du Gouvernement 2021-2023 et à soutenir le Gouvernement dans sa politique de mobilisation des ressources extérieures.

"Le rôle que joue la Plateforme de Gestion de l’Aide et des Investissements « PGAI » est primordial dans la poursuite du développement durable car elle contribue à la transparence de l’information en matière de flux d’aide en République Démocratique du Congo. Cet instrument de gestion permet à l’Etat d’avoir une vision globale des activités de développement et d’investissement financées par les ressources extérieures et se révèle être un outil incontournable en matière de prise de décisions" a souligné l'adjoint de Christian Mwando Nsimba Kabulo.

Et d'ajouter :

"En effet, je considère la PGAI comme une boussole et invite l’ensemble des partenaires à y contribuer à travers le partage d'informations. Le Gouvernement se doit d’obtenir des informations exhaustives sur les ressources extérieures tant en matière de prévisions que de décaissement effectif. C’est pour cela que les points focaux des bailleurs et les Agences d’exécution sont invités à accroître leur capacité à fournir les informations sur les ressources extérieures afin de faire le suivi des projets et programmes financés par les Partenaires Techniques et Financiers".

Rappelons-le, d'après le ministère du Plan qui porte cette politique, cette initiative permettra au gouvernement de mieux canaliser l’aide internationale. Il a été cependant constaté que la République Démocratique du Congo fait face à plusieurs défis notamment une fragmentation et un saupoudrage, une faible appropriation et une augmentation des coûts de transactions, une division inadéquate du travail, des difficultés à retracer l'aide et à intégrer dans le budget de l'État, une faiblesse constatée dans la coordination de l'aide, une faible capacité d'absorption, une faible implication des capacités techniques nationales.

" Pour ce faire, il s'est avéré capitale de concevoir une politique nationale de l'aide en sigle (PNA) comme document de référence pour deux raisons majeures : renforcer le leadership du gouvernement dans la gestion, la coordination et le pilotage tant stratégique et opérationnelle de l'aide en vue d'améliorer son efficacité, mobiliser les ressources additionnelles pour assurer le financement du développement en vue de contribuer à l'atteinte des objectifs de développement durables et ceux du plan national stratégique de développement " disait le compte rendu de la 60e réunion du conseil des ministres.

Cette campagne de vulgarisation intervient quelques jours après l’adoption lors de la 69e réunion du conseil des ministres de la note conceptuelle et d’orientation relative aux travaux de revisitation du Plan Stratégique de Développement (PNSD 2019-2023).

Clément Muamba

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une