Breaking news

Maï-Ndombe : les enjeux de la session parlementaire de septembre 2022 à l’Assemblée provinciale
Jeudi 29 septembre 2022 - 17:37
Mai-Ndombe
Mai-Ndombe

La session parlementaire de septembre 2022 va s'ouvrir avec trois enjeux principaux à l'Assemblée provinciale de Maï-Ndombe. Les élus devront adopter l'édit budgétaire exercice 2023 en sus d’accorder une attention particulière à la situation sécuritaire précaire à Kwamouth nourrie par le conflit interethnique entre les peuples Teke et Yaka. Il est également prévu l’investiture du gouvernement provincial de Maï-Ndombe qui va devoir diriger Rita Bola.

Pour le président de l'Assemblée provinciale de Maï-Ndombe, l'organe délibérant devra jouer un rôle important dans la sensibilisation des communautés à Kwamouth pour la reprise de la cohabitation pacifique et inciter le gouvernement provincial à prendre en charge les populations en détresse.

« Notre rôle autour du conflit à Kwamouth sera d'inciter notre gouvernement à s'occuper de notre population en détresse. Et aussi nous comme députés, nous allons nous rendre sur place pour faire des messages de paix à notre population, ramener la cohabitation pacifique entre les peuples Yaka et Teke », a déclaré Léonard Makombo, président de l'Assemblée Provinciale de Maï-Ndombe lors d'une interview à ACTUALITE.CD.

La société civile de Maï-Ndombe attend du gouvernement et de l’Assemblée provinciale de Maï-Ndombe la résolution de tous les conflits vibrants dans la province et l'assister aux déplacés de Kwamouth, a indiqué Fidèle Lizoringo, président de la société civile.

« Quant au conflit interethnique entre les peuples Teke et Yaka, en attendant les démarches bienveillantes pour le retour des déplacés de Kwamouth, que les deux institutions fassent un effort pour trouver des solutions idoines en vue d'éviter des décès d'enfants déplacés suite à la malnutrition et aussi résoudre avec célérité tous les dossiers vibrants de conflit actuel entre les chefs coutumiers qui sont sur leurs tables », a déclaré Fidèle Lizoringo.  

Par rapport à l'édit budgétaire et investiture de la nouvelle équipe gouvernementale, Léonard Makombo recommande au Gouvernement provincial de s'investir dans les projets à court terme pour résoudre les questions de desserte en eau potable, promouvoir l'agriculture, s'atteler à la sécurité des habitants de Maï-Ndombe.

« C'est un gouvernement qui va travailler pendant une année et demi, je crois qu'ils vont s'atteler à l'essentiel. C'est d'abord la sécurité de la population, voir aussi les projets à court terme pour satisfaire tant soit peu les besoins de la population. C'est notamment l'eau. C'est un problème crucial pour notre province aussi l'agriculture qu'on peut faire dans 3 mois ou 6 mois. C'est surtout la paix pour l'instant parce le problème de Kwamouth peut aussi contaminer les territoires voisins », conclut-il.

Jusqu'à présent, le gouvernement Rita Bola n'est pas toujours publié depuis son élection le 06 mai dernier.

Jonathan Mesa, à Bandundu

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une