RDC : apportant son soutien aux FARDC, l’UE demande au M23 et à tous les autres groupes rebelles de déposer les armes et de se retirer
Mardi 5 juillet 2022 - 09:17
Josep Borrell
Josep Borrell

L’Union européenne (UE) dit continuer à suivre avec attention la situation dans l’Est de la RDC où les attaques du mouvement rebelle du M23 ainsi que les incidents transfrontaliers se sont multipliés ces dernières semaines.

Dans sa déclaration ce lundi 4 juillet, le haut représentant de l’UE, Josep Borrell, demande aux rebelles du M23 ainsi qu’à tous les autres groupes armés de déposer les armes et de se retirer des zones qu’ils occupent.

« Le M23 et les autres groupes rebelles armés nationaux et étrangers (dont les CODECO, FDLR et RED TABARA) doivent déposer les armes, renoncer à la violence et se retirer des zones qu'ils occupent », lit-on dans la déclaration de Josep Borrell.

Tout en apportant son soutien aux FARDC ainsi qu’aux casques bleus de la Monusco, l’UE appelle aussi à l’implication des pays de la sous-région pour la résolution de ce conflit.

« L’UE marque son soutien à l’engagement des FARDC et de la MONUSCO dans la lutte contre ces groupes et appelle tous les pays de la région à jouer un rôle positif permettant le retour de la stabilité dans la région. La coopération régionale est d’autant plus nécessaire que la menace des ADF ne faiblit pas », a ajouté le haut représentant de l’UE. 

L'Angola a annoncé lundi la tenue d'une rencontre ce mercredi 6 juillet dans laquelle elle jouera un rôle de médiation entre les présidents de la RDC et du Rwanda voisin, dans un contexte de tensions entre les deux pays. Kinshasa accuse le Rwanda de soutenir le mouvement M23, ce que Kigali nie.

Lire : RDC-Rwanda : les deux chefs d’Etat réunis ce mercredi sous la médiation angolaise

Japhet Toko

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une