Breaking news

Assemblée nationale : le député Alfred Maisha adresse une question orale avec débat à la ministre du portefeuille au sujet de l'accord signé entre Sakima et la société Rwandaise Dither LTD
Dimanche 28 novembre 2021 - 13:06
Alfred Maisha
Alfred Maisha, député national. Ph. Droits tiers.

Le député national Alfred Maisha a adressé une question orale avec débat à la ministre d'État, ministre du portefeuille, Adèle Kayinda. La ministre devra s'expliquer devant la représentation nationale au sujet de la signature d'un protocole d'accord entre la société congolaise Sakima et la société Rwandaise Dither LTD au sujet des gisements de coltan, de cassitérite et wolframite du Sud-Kivu, Nord-Kivu et du Maniema.

D'après l'élu de Bukavu et cadre de l'Union pour la Nation Congolaise de Vital Kamerhe, la personne qui a engagé Sakima n'avait pas qualité d'engager la société auprès des tiers.

"Je viens d'adresser une question orale avec débat à Madame la ministre d'État, ministre du Portefeuille de la République Démocratique du Congo au sujet de la signature à Goma le 26 juin 2021 d'un protocole d'accord entre la société Congolaise dénommée SAKIMA et une société Rwandaise dénommée Dither LTD au sujet des gisements de coltan, des caciterites, de wolframite du Sud-Kivu, du Nord-Kivu et de Maniema. Le Président de la SAKIMA, le nommé Fidèle Basemane Kasongo alors qu'il était en suspension confirmée par le Conseil d'État, la haute juridiction du pays en matière administrative, Madame la ministre d'État concernée l'a autorisé à se déplacer de Goma à Bukavu pour négocier avec une société Rwandaise au sujet du sous-sol congolais et a signé un protocole d'accord qui énerve toute conscience", a déploré cet élu devant la presse après le dépôt de sa question orale avec débat.

Il a déplore une fois de plus que ce protocole d'accord signé est désavantageux pour la République Démocratique du Congo avec notamment la perte de plusieurs gisements miniers.

"Un protocole d'accord qui dispose que la SAKIMA convient avec la société Rwandaise dont je citais le nom de créer une autre société nouvelle et de transférer tous les permis de recherche, tous les permis d'exploitation, bref tous les gisements de trois provinces le sud, Nord-Kivu et le Maniema appartenant à la Sakima société congolaise à une nouvelle société à créer ensemble avec la société Rwandaise et c'est sans contre partie", a-t-il dénoncé.

Bien avant ce député national, la coalition pour la Gouvernance des entreprises publiques « COGEP », plateforme des Organisations de la société Civile, qui milite pour la transparence et la redevabilité des entreprises publiques, s'était dit préoccupée par le refus manifeste du Gouvernement Sama Lukonde à publier l’accord signé le 26 juin 2021 entre la SAKIMA S.A et la firme DITHER LTD. Dans un communiqué relayé sur Radio Okapi, mardi 21 septembre, la COGEP dit constater malheureusement que plus de 60 jours après la signature, l’accord n’a été publié ni sur le site web du Ministère des Mines, ni au Journal officiel de la République Démocratique du Congo.

La SAKIMA S.A., entreprise du portefeuille de l’Etat congolais et la firme DITHER LTD, une entité rwandaise de droit privé se sont mises d’accord pour exploiter des mines d’Or dans l’Est congolais.

Clément MUAMBA

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une