RDC: IGF, Fécofa, Ministère des sports…à qui profite cet imbroglio?
Samedi 25 septembre 2021 - 08:29
Photo d'illustration/droits tiers

C’est parti pour un long marathon de ce que nous pouvons qualifier maintenant de l’affaire «IGF/Fécofa/Ministère des sports» qui aura certainement des conséquences graves pour les acteurs et qui, nous espérons, donnera une vraie leçon morale pour la conduite des affaires dans le mouvement sportif dans les années à venir.

En effet, dans un échange des correspondances, l’Inspection Générale des Finances (IGF) a demandé à la Fédération Congolaise de Football Association (Fécofa) de justifier deux sommes virées dans son compte. Une somme de 350.000 dollars pour l’organisation du Tournoi International de Football du Congo (Tifoco) et 480.000 euros pour l’acquisition d’un écran géant et d’un générateur pour le stade des Martyrs. Dans sa réponse, la Fécofa reconnaît que ces sommes se trouvent bien dans son compte mais qu’il n’y aucun soubassement pour leur décaissement. En d’autres termes, elle ne reconnaît pas à avoir expréssement fait la demande pour obtenir de ces sommes.

Qu’est-ce qu’il faut dire pour donner plus d’éclaircissements? Concernant la somme de 350.000 dollars, une facture a été émise par la Fondation pour le Développement du Football Africain (FDFA), partenaire de la Fécofa pour l’organisation de ce tournoi et adressée au Ministère des sports qui demande le virement de cette somme dans le compte de la Fécofa. Mais curieusement sur la même facture, qui est signée par le secrétaire général de cette fondation, cette dernière utilise l’adresse physique de la Fécofa. La question qui se pose à cette étape, c’est de savoir comment la Fécofa, qui ne reconnaît pas avoir fait une demande de cette somme, permet à ce que son adresse physique soit utilisée sur une facture officielle d’une organisation étrangère? Sur base cette question, plusieurs autres peuvent en découler.

Pourquoi la Fécofa, si elle ne reconnaît pas à avoir fait la demande de cette somme, n’a pas averti le ministère des sports pour demander qu’est-ce qu’il en était exactement? Et au-delà, la même Fécofa avait déjà confectionné les invitations pour les cinq sélections nationales africaines A’ qui devaient prendre part à ce tournoi. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Congo/Brazzaville, du Ghana, du Nigéria et de la Sierra Leone. Une autre question qui peut se poser c’est celle de savoir pourquoi si la Fécofa n’avait pas fait cette demande, comment elle a émis des invitations pour ces sélections en prenant soin de confirmer que les frais de prise en charge sont déjà assurés par l’organisation? Lire la suite sur FOO.CD

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une