Breaking news

Projet « le sénat se réforme » : pour Bahati Lukwebo, cette résilience organisationnelle vise la paix, la sécurité, le travail et le vivre ensemble pour un développement national
Mardi 14 septembre 2021 - 19:41
Modeste Bahati Lukwebo/Ph. ACTUALITE.CD

Modeste Bahati Lukwebo, président du sénat a procédé ce mardi 14 septembre à la présentation de son projet son projet "le sénat se reforme".  Ce projet a 7 axes principaux, qui visent essentiellement le rapprochement du Sénat des princes dont il est l'émanation à savoir les provinces de la République Démocratique du Congo (RDC).

Dans le même registre, il précise que cette résilience organisationnelle apportera un développement national intégral.

« Pour être une communauté de destin et de dessein, la nation doit grandir comme un arbre et pour construire un mieux vivre national, viable et prospère, cette nation a besoin de solides racines. Les entités territoriales décentralisées sont dans la nation, ce que les racines sont dans l'arbre. Voilà comment et pourquoi la gouvernance locale tient la gouvernance nationale, exactement comme le développement local conditionne le développement national. L'arbre de la République ne peut porter aux couleurs du bien vivre ensemble national que si les racines de la gouvernance territoriale nourrissent le tronc du pouvoir central, leur servent de développement local. Au travers de l'article 104 de la constitution, le législateur a voulu que chaque sénateur représente sa province », a déclaré Modeste Bahati Lukwebo dans sa communication.

Et de poursuivre :

« Nous avons décidé de prendre davantage à bras le corps cette prérogative constitutionnelle en faisant désormais fonctionner le Sénat d'abord comme laboratoire d'idées en vue de la concrétisation de la décentralisation ensuite comme centre d'expertise aguerri et d'accompagnement conseil des provinces et des entités territoriales décentralisées, en matière de gouvernance territoriale et enfin comme chambre des sages initiatives pour parvenir à la libre administration et à l'autonomie de gestion des provinces ainsi qu'à la rénovation du statut de l'élu local qui en découle dans l'article 3 de la constitution. Cette résilience organisationnelle que nous entreprenons est orienté vers un seul et même but à savoir la paix, la sécurité, le travail et le bien vivre ensemble dans chaque coin et recoin de notre pays pour un développement national intégral ».

Les différents axes de ce projet sont :

-Intégrer la conférence des gouverneurs ;

-Instaurer le congrès sénat-provinces;

-Tenir la "quinzaine des provinces au sénat ;

-la nouvelle stratégie de communication du sénat ;

-le défi du numérique au sénat ;

-redynamiser la stratégie de la diplomatie parlementaire du sénat ;

- les œuvres sociales et le mécénat scientifique du sénat.

Lors de la dernière session parlementaire au Sénat, les sénateurs avaient, dans un rapport, soulevé plusieurs dysfonctionnements au sein des provinces et entités territoriales décentralisées. Il a été décidé dans le chapitre des recommandations, que le Sénat étant l'émanation des provinces, devrait se pencher davantage sur les questions qui intéressent les provinces.

Berith Yakitenge

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une