Au lieu de privilégier la réhabilitation des infrastructures aéroportuaires, la RVA a investi des fonds importants dans Congo Airways qui ne lui rapportent aucun dividende à ce jour (GEC)
Mercredi 5 mai 2021 - 09:35
ACTUALITE.CD

Dans un nouveau rapport publié ce mercredi, le Groupe d’étude sur le Congo (GEC) basé à l’Université de New-York (NYU) s’interroge sur la gestion des fonds par la Régie des Voies Aériennes (RVA). GEC a notamment consulté le compte RVA 2630000000000 libellé « Titres de participation ». Il a constaté qu'entre juillet 2015 et décembre 2017, la RVA a versé près de 6,5 millions de dollars à Congo Airways s’inscrivant parmi les actionnaires de Congo Airways aux côtés de l’Office de Gestion de Fret Multimodal (OGEFREM), de la Caisse national de sécurité sociale (CNSS), de la Générale des Carrières et des Mines (Gécamines), de la Société Congolaise des Transports et des Ports (SCTP), et du Fonds de Promotion de l’Industrie (FPI).

« Cette participation au capital de la nouvelle société publique interroge dans la mesure où la RVA s'est endettée auprès de la Rawbank, celle-ci devait être remboursée par le biais de la retenue à la source des recettes du Go-pass », dit GEC. 

Pour le contexte, le Go pass a généré au moins 225 millions de dollars sur la période allant de mars 2009 à décembre 2019, toujours selon ce rapport. D’après les sources de la RVA consultées par GEC, ce montant a servi de caution pour l’obtention d’au moins 340 millions de dollars additionnels en prêts de la part de bailleurs de fonds et de banques privés. 

Pourtant l’argent généré par le Go-pass devrait contribuer au développement des aéroports, y compris des équipements de navigation aérienne en priorité. 

Lire aussi:

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une