Dimanche 10 janvier 2021 - 09:15

Breaking news

Nord-Kivu : après des incidents ayant causé mort d’hommes et des blessés, les autorités sursoient la traque des motos pour l’achat de plaque minéralogique
Photo ACTUALITE.CD.

Le gouvernement provincial du Nord-Kivu a décidé de surseoir sa mesure décrétant un bouclage des motos pour pousser à acheter la plaque minéralogique. C’est suite aux violences qui ont provoqué un mort et plusieurs blessés lors des manifestations ayant opposé les policiers et les, taxi-motos qui s’opposent à l’achat de la plaque minéralogique dont le prix est cher, estiment-ils. 

« Du côté de Butembo, nous avons malheureusement perdu un enfant qui est tombé d’une balle perdue dont on ignore encore l’origine. Les enquêtes sont en cours en vue de savoir l’origine de cette balle. Nous avons également connu 4 blessés dont deux civils et deux policiers. Du côté de Beni, là, nous condamnons la manière par laquelle les motocyclistes ont été poussés par les manipulateurs qu’on est en train de rechercher jusque-là », a dit le ministre de la sécurité, Jean Bosco Sebishimbo au cours d’un point de presse.  

Le ministre provincial des finances, David Kamuha, a pour sa part, accusé certains députés provinciaux d’avoir ‘intoxiqué” les taxi-motos pour s’opposer à la décision des autorités. 

« Nous condamnons fermement, au nom du gouvernement, tous les députés provinciaux que nous connaissons très bien qui ont intoxiqué les motocyclistes, qui pourtant avaient signé un acte d’engagement dans lequel ils ont accepté volontiers d’acheter les plaques. Les plaques sont là mais il y a eu plutôt un nombre très important de motocyclistes qu’on ne pouvait pas servir facilement au même moment. Tenant compte de cet engouement, le gouverneur de province a demandé que nous puissions alléger les mesures. À partir de demain (Ndlr : samedi 9 janvier 2021), les conducteurs des motos vont devoir circuler calmement mais le gouvernement leur demande de continuer à venir payer leurs plaques d’immatriculation mais la livraison sera faite de manière progressive pour permettre une identification aisée », a indiqué le ministre provincial des finances, David Kamuha.

Après plus d’une semaine de sensibilisation à travers les médias locaux et autres voies de communication, les autorités provinciales du Nord-Kivu ont décidé de lancer jeudi dernier une opération de bouclage des motos sans plaque d’immatriculation. Cette opération visait non seulement à identifier les motos ainsi que leurs propriétaires en vue de lutter notamment contre la criminalité urbaine mais aussi à renflouer les caisses de l’État. Selon les autorités provinciales, 4 000 plaques ont été vendues et 138 motos sans plaques saisies, rien que pour la ville de Goma.

Jonathan Kombi, à Goma

 

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une