Lundi 10 août 2020 - 14:02

Breaking news

Reprise des cours en RDC : tout est fait pour terminer l’année, “nous avons également synthétisé les matières” (préfet de l’Institut de la Gombe)
l'entrée de l'Institut de la Gombe, Ph. ACTUALITE.CD

Les cours ont effectivement repris ce lundi 10 août dans différents établissements scolaires de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo (RDC), après la levée de l'état d'urgence sanitaire pour lutter contre le coronavirus par le Chef de l’Etat.

Selon le constat fait par le reporter d’ACTUALITE.CD, les rues de la capitale n'étaient pas envahies d'écoliers en uniforme comme d’habitude. La reprise ne concerne que les élèves des classes terminales.

A l'Institut de la Gombe par exemple, des dispositifs de lavage des mains étaient installés devant chaque salle. Le port de masque était obligatoire dans les classes pour les enseignants et les élèves.

A

« Le rythme est accéléré mais nous sommes préparés, l’essentiel pour nous est de finir l’année scolaire », a déclaré Serge, élève à l’ITI-Gombe.

« Sur le plan pédagogique, nous nous sommes organisés pour préparer les enfants aux épreuves. Nous avons deux vacations, de 7h30 à 12h et une pause pour reprendre à 14h jusqu’à 17h. Nous avons également synthétisé les matières », a déclaré Appolinaire Mukinayi, préfet de l’Institut de la Gombe.  

C’est le Président de la République Félix Tshisekedi, qui a donné le go de la reprise des cours pour les finalistes de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) et ceux de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

" Le virus n'a pas disparu ", a souligné le Président Félix Tshisekedi dans une salle de classe de l'Athénée de la Gombe, un grand établissement public dans le nord de Kinshasa, exhortant les élèves au respect des gestes barrières.

A

Une reprise des activités scolaires et universitaires sur fond d’opposition du Syndicat national des enseignants des écoles conventionnées catholiques (SYNECAT) et de l’Association des professeurs de l’Université de Kinshasa (APUKIN).

Le Synecat s’est dit non concerné par cette reprise des activités scolaires. Son secrétaire général, Jean Bosco Puna, estime que les préalables soulevés lors de la tenue de l’Assemblée générale n’ont pas encore trouvé satisfaction.

De l’autre côté, L’association des professeurs de l’Unikin (APUKIN) refuse de reprendre les cours tant que leurs revendications notamment sur l’augmentation de salaire ne va être  réglée par le Gouvernement. L’APUKIN exige un salaire équivalent à 5 000 USD pour un professeur associé.

La rentrée, ce lundi, ne concerne que les élèves finalistes de primaire et de secondaire, ainsi que ceux de graduat et licence à l'Université.

Les écoles et les universités ont été fermées depuis le 18 mars en RDC, sur décision du Président Félix Tshisekedi dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 

La fin de l'état d'urgence a été annoncée le 21 juillet et la reprise partielle des cours programmée pour ce lundi 10 août. Depuis le début de l'épidémie en mars, 9.489 cas ont été enregistrés dont 224 décès.

Christine Tshibuyi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une