RDC : Vital Kamerhe et ses avocats à la Cour de cassation ce lundi 
Vital Kamerhe lors du procès 100 jours

La Cour de cassation appellera ce lundi 3 août la cause opposant Vital Kamerhe et le Ministère public, en appel contre l'arret de la Cour d'appel de Kinshasa Gombe rejetant sa demande en liberté provisoire.

Le président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) estime qu’il n’y a pas de raison de le maintenir en détention avant une décision définitive sur son cas. 

Il avait été condamné le 20 juin dernier à 20 ans de travaux forcés, outre des peines accessoires, dont l’interdiction d’accéder à tout mandat public, pendant les 10 années qui suivront la fin de sa peine de privation de liberté.

Le procès en appel a déjà débuté. L’affaire est renvoyée au 7 août par la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe. La remise avait été accordée à la partie prévenue afin de régulariser la procédure à l'égard de la partie civile, la République Démocratique du Congo

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une