Succession de Nangaa à la CENI : l'Eglise Kimbanguiste demande à Mabunda de ne pas considérer sa signature désignant Malonda
Siège de la CENI à Kinhasa. Ph/ droit tiers

L’Eglise Kimbanguiste dément “formellement” avoir délégué un de ses représentants à la plénière qui a abouti à la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Dans une correspondance envoyée à Jeannine Mabunda, Présidente de l’Assemblée nationale, l’Eglise Kimbanguiste dit avoir appris la nouvelle à travers la presse.

« Honorable Présidente, l’église Kimbanguiste dément formellement une telle information et vous signifie qu’elle n’a jamais recommandé à un des ses représentants de prendre part à une quelconque Assemblée élective et de porter la candidature de Monsieur Ronsard Malonda, surtout qu’elle n’a jamais été informée par le président de la plateforme “Confession religieuse”, Monsieur Utembi, ou son remplaçant, de l’organisation et de la tenue d’une quelconque élection pour le représentant de la plateforme, en cas de l’absence d’un consensus à l'unanimité », peut-on lire dans ce courrier.

Par la même occasion, l’église Kimbanguiste dénonce ce qu’elle qualifie de “fraude” et demande à Jeannine Mabunda de ne plus considérer la signature apposée en son nom.

L’Eglise Kimbanguiste a remplacé son délégué au sein de la plateforme des confessions religieuses et convoqué Delphin Elebe Kapalayi, qui avait endossé la candidature de Ronsard Malonda pour être entendu  par la commission de discipline de l’Eglise.

Après l’entérinement du choix de Ronsard Malonda, le 2 juillet dernier par l’Assemblée nationale, plusieurs voix s’étaient levées pour rejeter cette démarche et des manifestations publiques s’en sont suivies.

Auguy Mudiayi

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une