Jeudi 9 juillet 2020 - 16:27

Breaking news

Kikwit : la police a réussi à étouffer la marche de protestation de l'UDPS contre Ronsard Malonda
Photo d'illustration/ACTUALITE.CD.

Plus d'une centaine de militants de l'UDPS se sont rassemblés dans la matinée de ce jeudi 9 juillet devant la maison communale de Lukemi à Kikwit dans la province du Kwilu pour tenter de manifester contre la désignation de Ronsard Malonda comme successeur de Corneille Nangaa à la tête de la CENI.

Malgré ce rassemblement, ils ont été empêchés par la police de “marcher”. Les éléments de la police ont érigé des barrières afin d'étouffer cette marche protestation contre Ronsard Malonda.

"Nous étions prêts pour exprimer  notre indignation contre la désignation de Ronsard Malonda comme numéro 1 d'une grande institution d'appui à la démocratie qui est la Commission électorale nationale indépendante quand les éléments de la police ont pris position sur la route de notre itinéraire", a dit Étienne Vivien Kalonji Kabengele, l'un des communicateurs de l'UDPS à Kikwit.

Et d'ajouter :

"Nous avons obtempéré puisque cette décision émanant du maire de la ville est prise pour respecter l'état d'urgence sanitaire dans notre pays ". 

CONTEXTE 

L’Assemblée nationale a entériné au cours de sa plénière du 2 juillet, le choix de Ronsard Malonda comme futur président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI). Ce choix ont été faites par cinq confessions religieuses qui ont établi un faux PV, d’après l'Eglise catholique et l’Eglise du Christ au Congo (ECC), qui n’ont pas pris part au processus faute de consensus entre les représentants des confessions religieuses. Les catholiques et les protestants ne souhaitent pas désigner un candidat membre de l’actuelle équipe de la CENI dirigée par Corneille Nangaa. Plusieurs organisations socio-politiques ont également dénoncé la candidature de M. Malonda qui préparerait des “fraudes” aux prochaines élections. Elles ont préconisé les réformes et l’audit de la CENI avant la désignation de nouveaux animateurs. C’est ainsi que le Comité laïc de coordination (CLC), Lucha, Filimbi et les Congolais debout ont manifesté samedi dernier à Kinshasa. Plusieurs autres manifestations des partis politiques et mouvements citoyens ont eu lieu mercredi dans plusieurs villes du pays. Ce jeudi, c’est contre l’avis du gouvernement que l’UDPS a maintenu sa manifestation.  Le PPRD aussi a prévu une série des manifestations jusqu’à ce vendredi 10 juillet. Les leaders de Lamuka ont quant à eux, appelé à des manifestations le 13 juillet prochain. Le CLC, la Lucha, et Filimbi, les Congolais et une dizaine d’autres mouvements citoyens reviendront à la charge le 19 juillet toujours contre le choix de Malonda.

Matondo Mbumba Gabriel, à Kikwit

No front page content has been created yet.
Follow the User Guide to start building your site.

Dans la meme catégorie

Vidéo

A la une