Catégorie
ACTUALITE.CD

Les Forces armées de la république démocratique du Congo (FARDC) ont renforcé le dispositifs sécuritaire dans la localité de Mangina, en territoire de Beni (Nord-Kivu) au lendemain des déplacements des plusieurs centaines de personnes qui fuient les violences dans le territoire de Mambasa (Ituri).

Selon le commandant des opérations Sokola1, Général Ychaligonza Jacques Nduru, l'effectif des militaires a été renforcé dans la zone. L’armée s'est aussi déployée au-delà de la localité de Mangina quasiment vidée par sa population.

« Depuis qu'on est là, Mangina n’a pas subie une incursion. Nous sommes là à Mangina. Il y a nos vaillants militaires qui sont là. Ce qui s'était passé c'était au-delà de Mangina dans la province voisine de l’Ituri. On a aussi dépêché des éléments là-bas, c'est-à-dire que nous n'allons pas déployer les militaires derrière chaque case mais nous sommes en train de faire notre travail »,  a déclare le Général Ychaligonza Jacques Nduru, commandant des opérations Sokola1.

Plusieurs déplacés fuyant les violences provoquées par les combattants ADF sont arrivés dans les villes de Beni et Butembo depuis le weekend dernier, des centaines de personnes qui sont sans assistance,  selon la société civile locale. Certaines passent nuit dans des familles d'accueil et d'autres à la belle étoile.

Ils fuient les tueries des civils attribuées aux rebelles ougandais ADF qui se sont déroulées dans le territoire voisin de Mambasa, plus de 30 civils ont été tués à Makusa et à Makiki, localités situées à au moins 12 kilomètres de Mangina.

Yassin Kombi

Vidéo