Catégorie
Photo ACTUALITE.CD

Les avocats du barreau du Kasaï Central ont décidé ce samedi 7 septembre de suspendre leurs prestations devant la cour d'appel, le parquet général près cette cour et la cour militaire de l'ex-province du Kasaï Occidental.

 

Par cette décision, ils entendent protester contre la léthargie observée dans la réponse au dossier judiciaire qui oppose l'un d’eux à un député provincial.

 

Dans une déclaration rendue publique, ces avocats, qui saluent la décision du bureau de l'assemblé provinciale portant levée des immunités du député provincial Kapena Tshinyama, disent néanmoins constater avec « regret » l'attitude du même député qui défie la justice ainsi que l'impuissance du parquet général à exécuter ses missions conformément à la loi.

 

" Depuis la levée des immunités, avons un profond regret de constater que le député provincial précité (Tshinyama Kapena)  défie la justice,  l'état de droit et refuse de répondre aux mandats de comparution lancés par le parquet général (...) nous avons observé avec étonnement l'impuissance du parquet général de mettre en branle les mécanismes contraignants mis à sa disposition par la loi. Nous Avons décidé ce jour de suspendre,  dès ce lundi 9 septembre toutes nos prestations (…) jusqu'à ce que justice soit faite et promettons de porter plainte contre toute personne qui entrave l'évolution de l'instruction de cette cause ", disent ces avocats.

Le 6 août dernier, le bureau de l'assemblée provinciale du Kasaï Central avait levé les immunités parlementaires du chef coutumier coopté député provincial, Kapena Tshinyama Ngandu Leja en réponse à la demande du procureur général près la cour d'appel du Kasaï Central. Le député provincial Kapena Tshinyama est accusé par l'avocat Jimmy Tshita  Belanganayi de plusieurs faits infractionnels dans une affaire de loyer de la maison d'un client de l'avocat.

Sosthène Kambidi