Catégorie
Photo droits tiers

Les opérateurs économiques œuvrant dans la région de Butembo-Lubero dans la partie nord du Nord-Kivu se disent disposés à travailler en parfaite harmonie avec le nouveau Gouverneur Carly Nzanzu Kasivita. L’annonce a été faite par Polycarpe Ndivito, Président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC/Butembo-Lubero).

Cette collaboration avec le chef du gouvernement provincial  s’inscrit dans le cadre du partenariat privé-public afin de relancer l’économie et les infrastructures. Toutefois, la FEC pose quelques conditions  avant d’entamer leur accompagnent.

Il s’agit du rétablissement de  la paix dans cette partie, de l'éradication de la maladie à virus Ebola ainsi que la baisse des charges fiscales.

" Il faudra qu'on assainissent d'abord le climat des affaires. Donc, lutter efficacement contre l'insécurité. Il y a la maladie à virus Ebola qui sévit dans la contrée. Il faut qu'elle soit rapidement jugulée. Il y a la sur-taxation. Il y a des taxes qui sont légales mais à une pondération très exagérée. Il faudra qu'on revoie ça à la baisse. Et donc il y a tous ces problèmes sur lesquels on doit d'ailleurs très vite travailler. Le gouverneur est favorable au partenariat public-privé parce qu'il y va de soi. Il a dit qu'on doit collaborer. Il va voir et examiner avec son cabinet ce qu'il doit faire pour qu'il rencontre nos préoccupations mais il est d'accord qu'on doit collaborer", a dit Polycarpe Ndivito, président de la fédération des entreprises du Congo (FEC) à Butembo-Lubero.

Quelques jours après sa prise officielle des fonctions de Gouverneur du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita avait échangé avec les délégués de la FEC Kasindi à Beni qui lui ont également témoigné de leur soutien indéfectible tout au long de son mandat.

Déjà, plusieurs  hôtes de Kasivita promettent de se jeter à l'eau dès la publication de son équipe gouvernementale.

" J’ai dit lors de la cérémonie de remise et reprise avec le Gouverneur sortant que je ne ferai pas tout un mois pour publier mon gouvernement. Et donc je suis encore dans le temps et les noms des ministres qui vont composer mon équipe gouvernementale seront connus incessamment " a réagi à la presse, le Gouverneur à l'issue de la réunion avec les membres de la conférence des présidents de l'assemblée provinciale sur la sécurité et Ebola.

Au moins 120 groupes armés sont actifs dans la partie Est de la République Démocratique du Congo selon les experts des Nations-Unies. La majorité de ces groupes sont actifs au Nord - Kivu.

Au-delà  de cette présence des milices, l’Est est également victime de la 10ème épidémie d’Ebola qui a déjà fait plus de 1640 morts depuis sa déclaration le 1er août dernier, selon les autorités sanitaires.

Jonathan Kombi