Breaking news

Début des travaux sur le rapatriement des réfugiés de Yumbi basés au Congo-Brazzaville

Jeudi 6 juin 2019 - 16:34
Catégorie
Le bueau de la CENI incendié à Yumbi lors des violences communautaires/Ph ACTUALITE.CD

La RDC, le Congo et le Haut-commissariat pour les réfugiés (HCR) seront en réunion ce vendredi 7 juin à Kinshasa pour discuter des modalités de rapatriement volontaire des ressortissants de la RDC qui ont trouvé refuge au Congo Brazzaville suite aux violences communautaires de décembre 2018 dans le territoire de Yumbi (Mai-Ndombe).

Selon les chiffres officiels, 10.000 réfugiés de la RDC ont fui en 2018 la Province du Maï-Ndombe et vivent en République du Congo, principalement dans dans les localités de Makotipoko, Bouemba et Mpouya dans le Département des Plateaux.

« Je félicite les deux gouvernements pour avoir exprimé leur volonté d’échanger sur le rapatriement des réfugiés congolais. Cette rencontre tripartite nous permettra d’assurer un cadre harmonisé pour le rapatriement volontaire selon les normes internationales en vigueur. Notamment, ce retour volontaire des réfugiés devra avoir lieu dans la dignité et la sécurité. Il incombe au Gouvernement de la RDC d’améliorer les conditions dans les zones d’origine afin qu’elles soient propices au retour sûr, durable et librement consenti des réfugiés. Le HCR et ses partenaires restent déterminés à soutenir les efforts du Gouvernement de la RDC ainsi que ceux des Gouvernements de la région, dans le but de trouver la meilleure solution pour les réfugiés. », a déclaré Ann Encontre, la Représentante Régionale du HCR en RDC.

Environ 15.500 réfugiés de la RDC qui avaient fui entre 2007 et 2009 les violences armées dans l’ex-province de l’Equateur sont aussi concernés par cette opération de rapatriement volontaire. Ces derniers vivent majoritairement dans le Département de la Likouala.