Catégorie
ACTUALITE.CD

Vital Kamerhe ne devrait pas entrer dans le futur gouvernement de Sylvestre Ilunga Ilukamba. Ses proches assurent à ACTUALITE.CD que le président de l'Union pour la Nation Congolaise (UNC) devrait rester à la tête du cabinet du chef de l'État.

« Il a été président de l'Assemblée nationale, et a occupé plusieurs autres responsabilités. Là où il est il sert très bien la population et la nation. Il restera là (…). Félix Tshisekedi est le chef de l'État, mais il ne faut pas oublier qu'il y a l’accord de Nairobi qui a été scellé avec Vital Kamerhe. Les gens doivent tenir compte de tout ça » », a dit à ACTUALITE.CD un de ses proches. Cet avis est partagé par plusieurs autres sources à la présidence de la République.

D’abord candidat à la présidence de la République, Vital Kamerhe s’était désisté en faveur de Félix Tshisekedi dont il a porté la candidature comme directeur de campagne. Une fois au pouvoir, le président de l’UDPS (Union pour la Démocratie et le progrès Social) a fait du leader de l’UNC son principal bras droit en le nommant, le 25 janvier, comme directeur de cabinet.

Formation du gouvernement

Les discussions sur la composition du futur gouvernement ont débuté avant même la nomination du Premier ministre.

« Je viens d’être nommé, c’est un pas dans le cadre de la formation du gouvernement. Il y a des consultations dans le cadre de la coalition qui se font pour arriver à déterminer la composition du gouvernement. Une fois la consultation terminée, à ce moment-là, on pourra déterminer le délai pour la formation du gouvernement. Tous les Congolais voudraient que cela se fasse rapidement et le président de la République m’a rassuré que cela se fera rapidement », avait déclaré Ilunga Ilunkamba le 20 mai fraîchement nommé Premier ministre.

Pour sa part, Néhémie Mwilanya, coordonnateur du Front Commun pour le Congo (FCC), se montre rassurant sur la composition de ce gouvernement. Selon lui, les discussions se passent dans la sérénité dans le cadre de la répartition des portefeuilles ministériels.

« Sur la question de la composition du gouvernement, les discussions se poursuivent entre alliés. Le dialogue est permanent. Rassurez-vous que ce dialogue se poursuit dans le but de doter le pays d’un gouvernement le plus rapidement possible », avait-il dit à ACTUALITE.CD, le 24 mai, au sortir d’une réunion regroupant les différents chefs des regroupements politiques et communicateurs du FCC, à Kinshasa.

Stanis Bujakera Tshiamala