Catégorie
Une équipe d'agents de la riposte procède à l'enterrement sécurisée d'une personne probablement morte d'Ebola / Ph. Droits tiers

L’épidémie de virus Ebola a déjà fait 443 décès depuis qu’elle sévit dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu, dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Le ministère de la Santé publique signale, en même temps, que des équipes de riposte sur place font face à 666 cas confirmés.

« Depuis le début de l’épidémie, le cumul des cas est de 715, dont 666 confirmés et 49 probables. Au total, il y a eu 443 décès (394 confirmés et 49 probables) dans les provinces de l’Ituri et du Nord-Kivu », dit le ministère dans son bulletin du 23 janvier 2019.

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) note, par ailleurs, que la résistance sociale et les attaques des groupes armés locaux et étrangers ralentissent le travail des équipes de riposte contre la propagation de l’épidémie.

« Les équipes travaillent activement à renforcer la confiance de la communauté et à dialoguer avec les communautés locales afin de gagner leur confiance dans ces zones d’opérations », explique Fadale Chaib, porte-parole de l’OMS.

Depuis le début du mois d'août dernier, plus de 66.000 personnes ont été vaccinées dont plus de 20.000 à Beni, l’épicentre de la maladie. 7.000 autres ont été vaccinés à Butembo, dans le territoire de Beni, au Nord-Kivu.

Auguy Mudiayi